HomeLe centenaire et la résurrection du directoirePagina 30

JPEG (Deze pagina), 514.06 KB

TIFF (Deze pagina), 4.09 MB

PDF (Volledig document), 17.54 MB

es LE CENTENAIRE _
Et les femmes de Forain murmurent a leurs l
anciens conjoints : << Tu ne Zes regardais pas
comme ça, quand nous étions mariés >>. j
1;
Les Lycécs du Directoire sont peuples de pro­
fesseurs pour dames. Au cours de morale de V
Yi Demoustiers, les cheres belles se récrient et se Q
14 pament; c’est Marivaux pédagogue; c’est Gentil­
Bernard prédicateur. Dans 11otre Sorbonne,
grace à Dieu, Fheritage de Bellac n’est pas
demeuré vacant.
1 1
1 2
y Le Directoire est antieatholique; mais il `
v n’est pas anticlérical. Il s’est donné le droit de J
1'usillerles prêtres non­_]ureurs dans une inünité
de cas; il en fusille sept a Besancon seulement;
il en incarcere ou déporte a la Guyane quelques 1*
milliers. Mais il institue des fêtes dont il exige {
la stricte observation ; il célebre pieusement l’an- 1
niversaire du 21 janvier, et même -- comble
de Vimpudence I - l’anniversaire du 18 Fruc- à
tidor. Il commande le chömage du décadi. Aux ii
céremonies civiques, accompagnées de ehants,
d’acclamations et d’imprécations,réglées comme !
1 un ballet d’Opéra, les fonctionnaires sont con- ii
q traints d’assister exactement avec leurs familles. à
Cependant le Calendrier républicain tombe
vite en désuétude; la decade est méconnue; ä
· malgré les menaces, c’est le dimanche que le ä
i è