HomeLe centenaire et la résurrection du directoirePagina 14

JPEG (Deze pagina), 490.57 KB

TIFF (Deze pagina), 4.04 MB

PDF (Volledig document), 17.54 MB

I il
[ .
g -12 LE cnurnmmn .
i time, Pinjustice legale, les lois d’exception et
E de prescription, les épurations, invalidations,
g fructidors partiels et fréquemment répetés:
2 voila l’histoi1·e de ces vingt dernières an-
nées. . gg?
Hoche, le pur, s’0ffrait au Directoire pour
sabrer la Constitution; c’est Augereau qui en
fut charge. M. de Galliifet propose de faire de
l’armée nationale << _une gendarmerie à l’in-
térieur ».
li L’iniquité s’affiche et se glorifie. << Des
preuves? Il n’en faut point; j’ai ma convic- Y;
L tion! » déclarent les auteurs du 18 Fruotidor ;
li ils ajoutent: << Des formes? Les ennemis de la
patrie ne peuvent les invoquer, ’puisqu’ils les
eussent méprisées s’ils eussent triomphé. >>
EI ~> Ecoutez ceux d’aujourd’hui: <<· Il n’y a pas de
ir justice en politique !... Débarr·assons­nous de
1 oe qui nous gene! >>
Le Directoire avait déjà trouvé le nom iq
dhnarchistes pour flétrir ses détracteurs. Et l
M. Constans ou M. Dupuy definissent : << Les
anarchistes, o’est ceux qui m’embêtent. »
ä
lv Ce qui << embête >> particulièrement le pou-
voir, sous de tel regimes, e’est la presse. La
presse clénonce tout, les vols, les trahisons, les l
violences, les basses infamies: elle s’indigne,
EQ ll
ë
L in