HomeRéflexions sur les changements apportés depuis 1844 au système des cultures à JavaPagina 40

JPEG (Deze pagina), 592.41 KB

TIFF (Deze pagina), 6.40 MB

PDF (Volledig document), 24.41 MB

' I
i ­­­ ss ­­ 1
après la ponte, ce qui permet des éducations perma·­ I
nentes, c’est­à-dire de faire cinq et six récoltes par
i an, sans craindre la degéneration du ver. Ensuite, la
facilité et la promptitude avec lesquelles pousse le ä
ricin donnent à Véducation du Bombyx Cynthia une i
i réussite qu’on peut regarder comme certaine. En E
effet, le ricin donue des feuilles au bout de quelques
semaines de semis, et les cueillettes peuvent se con-
tiuuer sans interruption pendant plusieurs années, et
Ei travers toutes les saisons.
En ohligeant chaque ménage javauais a livrer
contre payement une ou deux livres de soie par re- i
colte, c’est-à-dire cinq ou dix livres par an, ou arri­
verait ainsi at produire a très­bon marche une masse
de matières soyeuses d’uue valeur considérable, et
le bien-être des ménages javauais y gagnerait d’au-
tant plus qu’il serait Vouvrage des femmes et des
_ enfants. {
15" D’envoyer en Cochinchine un homme éclairé il
pour y étudier la culture et la fahrication du tsai,
plante qui, étant mise en fermeutation comme cello
dc Vindigo, fournitabondammentuuc couleur d’un
vert cmoraude tr€·s­solidc.
ë
Mhpfwq y y __mM, . ____ en iiiv .