HomeRéflexions sur les changements apportés depuis 1844 au système des cultures à JavaPagina 12

JPEG (Deze pagina), 583.93 KB

TIFF (Deze pagina), 6.35 MB

PDF (Volledig document), 24.41 MB

1 i|Q .....
millions dïndigènes, qui se trouveront très-forts le
jour ou ils se sentiront chez eux; qu’en agissant ainsi
le gouvernement se dépouillerait de tout son prestige
et se trouverait, en présence de ces populations,
sans autorite, sans autre force que celle des armes.
A part, ces considératioiis élevees, le caractère,
les goüts du Javanais s’opposent invinciblement, du
moins quant à present, a Vintroduction du travail ‘
libre dans son pays. Le désceuvrement est son su-
preme bonheur; il partage bien avec tous les hommes
le desir d’augmen‘ter ses jouissances, mais le travail
auquel tl se croit obligé sera l’unique moyen dont il
se servira pour y parvenir. Laissez-le à lui-même,
soumis à son libre arbitre, et, comme un enfant, il
ne fera rien, peu soucienx d’ailleurs de ce qui
adviendra de sa paresse.
Jamais un Javanais ne plantera dc son propre
mouvernent un cocotier ou un bambou, et pourtant
ce travail, qui n’en est pas un, serait pour lui une
source de bien-être.
A une époque ou la récolte du riz avait manqué
dans un district de Chéribon, nous avons vu des Java-
nais, souffrant de la faim, rester sourds au conseil de