HomeEssai critique et notes sur l'altération officielle des documents belges: le second livre blanc allemand (Aktenstücke zum KPagina 91

JPEG (Deze pagina), 606.89 KB

TIFF (Deze pagina), 3.95 MB

PDF (Volledig document), 79.43 MB

SECOND LIVRE BLANC ALLEMAND
El dans les dossiers secrets belges, le Gouvernement belge
F1 donne l’assurance solennelle qu’il n’a jamais été invité ni
I directement ni indirectement, dans le cas d’une guerre ger-
.1 mano­française, à se joindre à la Triple Entente.
{ Comme on peut le voir par les déclarations résumées ci-
dessus, le Gouvernement anglais a renoncé de prime abord
à contester les eonstatations du Gouvernement impérial. Il s’est
,‘ contenté d’essayer de les pallier. Il a dü se dire que, vu
l' l’abondance écrasante des preuves dont nous disposons, il
serait inutile et dangereux de nier les faits. La découverte
faite entre temps d’un service anglo­belge de renseignements
militaires ainsi que des cartes de guerre de la Belgique
dressées par les soins des services officiels anglais, prouvent à
nouveau combien le plan de guerre anglo­be ge dirigé contre
l’Allema ne avait été préparé dans ses moindres détails (‘).
Nous dionnons ci­contre en fac­sz`mz`lé le texte du brouillon
du rapport du général Ducarme adressé au ministre belge de
la Guerre, à la date du IO avril 1(goö : il est peu probable
que ce rapport ne füt pas connu u Gouvernement belge,
attendu que le ministre de Belgique à Berlin, le baron
Greindl, dans son rapport du 23 déccmbre 1911, se réfère
formellement à son contenu. Si cependant le Gouvernement
belge devait en avoir perdu le souvenir, sos doutes concer-
nant les sujets traités dans les entretiens du général
Ducarme avec le lieutenant­colonel Barnardiston seraient
levés par la lecture du texte ci­dessous du rapport qui fut
conservé, au ministère de la Guerre belge, dans une enve-
loppe portant la suscription « Conventions anglo-belges ».
l Voici en traduction allemande le rapport du général
te Ducarme :
1
Brief an den Herrrz Minister über die vertraulichen
Umferlialtzmgen. An den Herrn I1’riegsmz`m`ster,
Verlraulich. Brüssel, den io. April 1906.
Herr Minister !
S1
' Ich habe die Ehre, Ihnen kurz über die Unterhaltungen
Bericht zu erstatten, die ich mit dem Oberstleutnant
(1) L’expression « plan de guerre angl0­belge dirigé contre 1_’Al1emagne »
u1 n’cst as dans le rapport Ducarne, a ete choisie à dessein par le tra-
ilucteur allemand pour faire croire à Pintention de la Belgique de partici-
per à une guerre oiïensive contre 1’A11emagne, alors qu’il ne s’agissait que
äspxïlixeäüeurs moyens de se défendre contre u11e agression éven­