HomeEssai critique et notes sur l'altération officielle des documents belges: le second livre blanc allemand (Aktenstücke zum KPagina 68

JPEG (Deze pagina), 554.41 KB

TIFF (Deze pagina), 3.90 MB

PDF (Volledig document), 79.43 MB

I
. I 5
66 LES POURPARLERS DIPLOMATIQUES
fait pour sauvegarder la paix. Mais les préparatifs militaires
de ses deux voisins peuvent en définitive l’obliger à suivre _
leur exemple, pour assurer la sécurité de son propre pays, g
qui autrement resterait sans défense. J’ai informé Guillaume {
que je t’adressais ce télégramme, et _]’espè1·e que tu accueil- l
leras mes communications avec un esprit aussi amical que 5 ‘
celui qui l’a inspiré. f
Hmm. °
Télé ramme du Hoi d'An leterre
.7 9 ,
au Prince Henri de Prusse. _ f
30 juillet xgrli.
ll
Je te remercie de ton télégramme. Très heureux d’ap­
plrendre les elïorts que fait Guillaume pour s’unir avec 1
i icolas en vue du maintien de la paix. J’ai le sérieux désir "
plc voir conjuré un malheur tel qu’une guerre européenne : gg
xl serait irréparable. Mon Gouvernement fait son possible li
pour obtenir de la Russie et de la France qu’elles ajournent .
leurs préparatifs militaires dans le cas ou l’Autriche se V
contenterait de l’occupation de Belgrade et du territoire ij
serbe avois1nant comme gage d’un reglement satisfaisant
de ses réclamations : en même temps, les autres pays sus- gi
pendraient sixnultanément leurs préparatifs de guerre. Je
compte que Guillaume usera de sa grande influence pour Li
déterminer l’Autriche à accepter cette proposition; il prou­ J
verait ainsi que l’Allemagne et l’Angleterre agissent de é
concert pour empêcher ce qui pourrait être une catastrophe [
internationale. Je te prie de donner á Guillaume l’assurance
que je fais tout et continuerai à faire tout ce qui est en mon ·.
pouvoir pour sauvegarder la paix de l’Europe.
Gsoncm.
Télégramme de Sa ll/ajesté l’E'mper·eur ·
au Roi d’A ngleterre. p
31 juillct 191A. l
Je te remercie vivement pour ton aimable communication.
Tes propositions concordent avec mes idées et les informa-
tions que_]’a1 reçues de Vienne cette nuit et que j’ai trans-
mises á Londres. Je reçois à l’instant du Chancelier la <
nouvelle qu’il vient d’apprendre que Nicolas a donné cette
nuit l’ordre de mobilisation générale de l’armée et de la
á