HomeEssai critique et notes sur l'altération officielle des documents belges: le second livre blanc allemand (Aktenstücke zum KPagina 63

JPEG (Deze pagina), 489.65 KB

TIFF (Deze pagina), 4.00 MB

PDF (Volledig document), 79.43 MB

t
fi


SEGOND LIVRE BLANC ALLEMAND Gl
4.
i
Opinion d’un diplomate belge sur les efforts
faits per 1’A11emagne en vue du maintien de
la paix. W
q (Gazette générale de l'AlZemagne du Nord du I2 septembre 1g1£;.)
‘ Le gl juillet dernier une lettre portant Yadresse suivante
tut mise à la poste à Berlin :
il Mnnnme Cosrenmms, ·
Z 107, rue Froissart, Bruxelles (Belgique).
On snit que ce même jour lc territoire de l’Empire fut
J déclaré en état de guerre, et que per consequent Pexpédition
e des lettres privées destinées à Pétranger fut arrêtée. La lettre
E fut donc renvoyée au bureau récepteur avec cette mention
la régonse belge du 3 aoüt 191/;, en perslstant à ne pas dire même <àu’il
1 a êt répondu à son ultimatum du 2 aout, le Gouvernement alleman se
A rend hautement suïlpect d’av0ir voulu délibérément confirmer et exploiter
derechef à son pro t l‘erreur dans laquelle il aveit, dès le début, induit
lbfiiniondnublique allemande et neutre.
; 1 est autant glus certain, à nos yeux, que Pomissicn de la réponse
·g belge est Peffet 'une volonté délibéréc que le Gouvernement allemand
= s'est vu obligé par là d’omettre, en outre, a reproduction d‘un document
‘ allemend, c’est­à­dire sa propre replique eu Gouvernement belge, adressée
Elar lettre du I, aoüt 1914, 6 heures du matin, de M. von Below­Saleske, à
. Daviqnon.
Voici e texte de cette réplique qui a eu le caractère d’u11 second
ultimatum :
« Monsieur le Mlnlstre,
« J'ei été chargé et j’ai Phonneur d’lnformer Votre Excellence que, par
suite du refus opposé per le Gouvernement de Sa Mejesté le Roi aux pro-
positions bien intentionnées que lui avait soumises le Gouvernement impe-
rial, celui-ci se verre, à san plus vif rïgret, forcé d’exécuter­­ au besoin
par ln force des armcs ­-­ les mesures e sécurité exposées comme indis-
pensables vis­à­vis des menaces frençaiees.
« Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, les aestuances de ma name
considération.
« vor: Bmtow. ¤