HomeEssai critique et notes sur l'altération officielle des documents belges: le second livre blanc allemand (Aktenstücke zum KPagina 62

JPEG (Deze pagina), 692.91 KB

TIFF (Deze pagina), 4.00 MB

PDF (Volledig document), 79.43 MB

il?)
agälg

1 ..ë 60 LES POURPARLEBS DIPLOMATIQUES
lil
wgiïi » « • , ' .
N<> 28. ­- Telegramme du Secréiazre dEla! aux A _17"’azr·es 1)
_ éiran ères à l’Ambassadeur im érial, c2 Tokio. i
ly p i
,t 4
» 1 l2 uou 191 . y
E L'escadre de l’Asie Orientale a reçu l’ordre de s’absteni1· de
t l tout acte hostile à l’égard de l’A¤gleterre, si le Japon reste
I ,, ueutre. ­­ Prière d’1nf0rmer le Gouvernement gaponais. ·‘¤
EM ,Aucune réponse n’a été donnée par lo apon à cette 1
‘E depêche. 1
zê ­­­­­. ‘
pendance et la neutralitè de la Belgläuq sous la gerantie des puissunces et J
4 E notammentdu Gouvernement de Sa aqesté le B01 de Prusse. ,
5; G « La Belquque a touyours été üdèle à ses obligations internationales; elle [
g x äéaftcgrràpli sesifdetvoirs dans tun_ espriit_de loyale! impartiaäitïäéelle n'a __
` { gl LlCl.lIl 6 Ol` 011I` mülü 8I'lll' Oll BIPG !‘€Sp8C GP SS HBH Ta 1 . Y
i i ) « Lçatteinte à son Eidéfpendance dont la menace le Gouvernement alle- ’
V E näind ctgnstituerait uxtieü ïlgranfetyiolätioái du droit des gens. Aucun inté­ E
. r s ra eg1que ne Jus 1 e a V10 a l0l1 u l‘01t. `
li « Le Gouvernement belge en acceptant les ropositions ui lul sont `
i notiüées, sacrifierait Phonneur de la nation en mgme temps qgïl trohireit 1
­ i ses devoirs VlS­à­VlS de l’Europe. ‘
§ i « Conscient du róle que la Belgique joue depuis plus de quatre­vingts Y:
# ans dans la oivilisation du monde, i se refuse à croire ue l’indé endance "*
1 de la Belgique ne puisse étre conservéc qu’au prix deqla violatiïin de sa "
y li
.. 5 neutralité.
« Si cet espoir était déçu, le Gouvernement belge est fermement décidé
$1) g àrepousser par tous les moyens en son pouvoir toute atteinte à son droit. 11
E i Le présent Livre blanc allemand omet de reproduire cette réponse. Elle
)=1 { nü figuxáa, àNnotre connaissarêce, dans aqvcune autre publication ofücielle
‘. a eman e. ous pensons m me avec I. Waxweiler o . cit., . 1 8 1
l· 7= mille), que latpresse allemanderne l’a jamais publiée. Si( läen que? d’u:i1e ';
w g päêrt, lc leäteur ulsec§n{1_Livreàbäaräc_d0i't avoixlllïmpxàessäon qu‘il n’a pzïs Q
w e repen u par a e g1q11e *11 uma um a emnn · ’aut1·e art, e ;
g public allemand iqnore peut·ètre encore maintenant ’s‘l1 y a gn une r
E? , regonse ïzt, dïms l’a lirmative, quelleüréponse a faite la Belgique.
1 t ien p us, e service de presse of cieux du Gouvernement allemand a
L X pris ses mesures our faire croire ositivement en Allema ne ue la Bel-
‘ " gique n’avait faigaucune réponsep En etïet « c'est le 8 agaut geulement
Tf remaräue M. Waxweiler (op. cit., :28), qu’un télégramme du Bureau;
1. ,1 Wo1Il`_ onne le texte de la note (al emande) « très conlldentielle » du a,
P 1; et-- ’a elle sur ce fait Pattention du lecteur ­- le texte est suivi de
l" " cetteJphm?1 e F tt t t t' ' A fd' Ni
·; , 1- s : « .e e no e es res ee saus reponse » : « zi zese oa
{ lerjqlgtêlqïine Antwqgrê » (Voir Ur/cunden, Depeschen, Berichze der « Franka- 1
y ;; hr er ,61 img » p. 7 .
ii C Telle est la tlaïqrante contrewéritf sous Pimpression de laquelle a été et
lg V esä sans doutï, encore teuu te pub ic allemand.
è |‘· 'ouvrage e M. Waxvvei er e aru en fran ais et en allemaud en
ït 1 Suisse, au mois de février IQl5• Fl o`pénétré eçn Allemagne à un grand
ii W1 nombre d’exemplaires. Le Gouvernement allemand ne Pa pas ignoré
Eg ;; puisqu’il y a fait réppndrepar ses offlces et publicistes à gages. Dès lors
g if en persistant malgre tout a ne pas reproduire dans son second Lwre blanc,
F` V
is .
lt
ti x
lï ä
si s
ii ’.
Lê i