HomeEssai critique et notes sur l'altération officielle des documents belges: le second livre blanc allemand (Aktenstücke zum KPagina 49

JPEG (Deze pagina), 598.15 KB

TIFF (Deze pagina), 4.00 MB

PDF (Volledig document), 79.43 MB

l SECOND LIVRE BLANC ALLEMAND
‘ au moment ou la guerre éclaterait, ni non plus d’ur
‘ complot ourdi par la Belgique avec l’Angleterre contre
l'Allemagne; « du cote de l’Allemagne, on avait seule-
ment parle d’une cooperation belge aux lans mili-
1 taires de l’Angleterre et dénonce le fait que la Belgique
ä s’était abstenue de protester axäprès du Gouvernement
1 anglais (’) contre Vaudacieuse éclaration de l’attaché
_ { mi itaire anglais Bridges disant que l’Angl_eterre avait
u' l’intention de violer en tout cas la neutrahte belge ».
, C’etait en cela et pour cela seulement que le Gouverne-
A ment allemand avait accusé la Belgique d’avoir viole
K sa neutralité.
35. Cette explication est passablement embarrassee
‘ et obscure.
. Si nous la com renons bien, elle revient E1 dire ccci :
« Nous avons affi)rme seulement qu’il y a eu entre la
_á Belgique et l’Angleterre simple connivence sans com-
plot et simple cooperation sans traité, le tout, d’ailleurs,
Et a1t en secret. >>
’l Il fallait de Vaudace pour oser produire une telle
l affirmation après ce qui avait ete prétendu et soutenu
depuis novembre xgrli et en presence aussi de ce que
maintenaient encore tous les jours et les journaux et
g les publicistes allemands.
4; Dans l'article de la Nordd. Allg. Zeitg du 28 aoüt
1g15, la Chancellerie impériale joue sur les mots ou
bien elle se joue de ses lecteurs.
B On lira plus loin (Annexe n° II) le texte de cet ar-
ticle et l’on voudra bien le rapprocher des articles de
la Norcld. Allg. Zeitg des 13 octobre, 25 novembre,
2 et 15 decembre rgrlr et IO mars 1915. On remar-
quera dans ces derniers avec quelle precision et quelle
energie est portee, à charge de la Belgique, l’accusation
de complot et de traite ’alliance ofïensive, avec l’An­
j gleterre, contre l’Allemagne.
Q 36. Le 13 octobre 1g1[;, la Nordd. Allg. Zeitg fait
(1) Cette assertion allemande est erronée. Elle est en contradiction avec
le compte rendu, peru dans le Times du 7 décembre xgm, d’une conversa-
tion ui eut lieu entre Sir Edward Grey et le comte de Lalaing, le 7 avril
lQX3(ä2° Livre gris belge, nv 100).