HomeEssai critique et notes sur l'altération officielle des documents belges: le second livre blanc allemand (Aktenstücke zum KPagina 36

JPEG (Deze pagina), 612.62 KB

TIFF (Deze pagina), 4.00 MB

PDF (Volledig document), 79.43 MB

FX1 4 l i W 5 ii U U i “'“`5_"'"i5" te '
êtï
T'!
34 LES POURPABLERS DIPLOMATIQUES E
toutes leurs publications; elle est conservee dans les l
ill Alctensfücke (Voir plus l01n, pages gl; et IOO).
[1) D’autre part, une date écrite au bas du brouillon
per le general Ducarne : « fin septembre 1906 », futtra­ l
il duite en ces termes: « Abgeschlossen September 1906. »
glbgeschlossen est un mot qui peut_avoir deux sens : 1
fl 11 peut sigmfier « conclu >>, ou aussi << clos, clóturé », E
Mais comme c'est, en tout cas, le terme usuel en {
matière de centrat, le lecteur allemand, apres ce äui _l
préeede, devait presque nécessairement le oompren re E
ïl dans le premier sens (<< conclu ») plutót que dans le
ll second « clöturé » .Tel est bien, semble­t-il le résultat l
tl . . . . ’
que visait et escomptait le Journal allemand en vue de
:,4 « « « " ' ’ ' . '
i, conüi mei le lecteur dans l idee qu une convenlzon avait
ete reellement conclue entre lbLBGlg1qLl6 et l’Angleterre.
26. Centre ces alterations du document et infidelites
de traduction, le Gouvernement belge eleva immedia-· '
¥l texnent des protestations vehémentes ([1 et 15 décembre
IQIZ1, puis x3 janvier IQI5 : voir 2** Livre gris belge, ‘
gj uw gg à 101). Elles resterent vemes. Organes de presse
et de propagande allemands continuerent de repandre
lr texte tronquè et rauwe et de s'eu prévaloxr pour _
ul'tïïme;;Aäex1stence d’un trazlé anglo­belge crmelu
lx con re emague. ·
l_ Après plusieurs mois seulement, quaud la calomuie
1 eut ien ait son chemm, on daiguu ccrriger deux des ¤
trois altérations relevees ci-dessus. I
Mais il vaut la peme de noter comment et dans
l quelle mesure s'et`l`ectua la correction. ,
27. Matériellement l’0pé1‘atien se fit de la manière
suivante.
On substitua à Ab/rommen (ccnvention) le mot Un- l
gi terredung (conversation), avec cette consèquence que g
g Abkommen étant substantif neutre, et Unterredung, l
substantif féminin, il fallut pratiquer d’autres re1nauie-
ï ts encore pour respecter les regles d’aceord gram-
që Hlêïl
matical. t
Le texte qui était primitivement (Nordd. Allg. Zeitg
:15 novembre xgill) : ;
« betonte er, 1. dass anser Abkommen absolut
l
i , E