HomeEssai critique et notes sur l'altération officielle des documents belges: le second livre blanc allemand (Aktenstücke zum KPagina 23

JPEG (Deze pagina), 592.12 KB

TIFF (Deze pagina), 4.00 MB

PDF (Volledig document), 79.43 MB

i
ç SECOND LIVRE BLANC ALLEMAND 21
- · belge dans le laps de temps comlpris entre 1912 et le
2 début de la guerre : réforme m1 1ta1re de 1913, plan
e de concentration de Parmée belge, etc. (Cf. L‘Acizon de
nc l'ar·mée bel e. Paris, Cha elot, èditeur, 1 15 , u’avec
1 . . . P. . . .
s , les actes et dispositions militaires de la rance et de ’
, lAngleterre au début de la guerre (Voir spécialement I
e la note officielle française du 2li mars 1 15, reprodmte ‘
n E en annexe), et enfin avec l’attitude de a Belgique du ï
.1 2 au lr aoüt 191l;, en présence de la violation de sa
:- l frontière par l`Allemagne (‘). '
a D’ailleurs, le fait, pour un Etat neutre, de pourvoir,
de concert avec l’un e ses garants, à la défense de sa
S ( neutrahté, ne saurait en constituer la violation v1s-a­v1s
g . d’un autre garant pret il la violer au mépris de sa
l propre signature. Tous les organes et représentants
,, 1 importants de l’opinion dans es pays neutres l’ont
1- reconnu et c'est Vévidence même (z).
11
l-
tr V
e
20. Sans nous arrêter davantage au fond du débat,
I' nous devons àdprésent att1rer Vattention du lecteur sur
if, les procédés e discussion et les sophistications de
X pièces auxquels le Gouvernement allemand a eu
recours dans le dessein de faire prévaloir sa these.
1· Prenons d’abord la pièce 27 qui est l'ult1matum
·¤ adressé le 2 aoüt 191l; par l'Allemagne à la Belgique
9· (Alctenslücke, n° 27, p. 38, voir ci­après p. 58).
J) Cette pièce est intitulée dans les A/ctenslüc/ce .·
H << Télégramme du Chancelier de l’Empire a l’envoyé
H1 allemand à Bruxelles, du 2 aoüt IQIZ;. »
>11
ze
te (1) On consultera avec fruit sur tous ces points les études citées ci­dessus
et les notes du « Bureau documentaire belge », n<>¤ 4l,, 51, 59, 77 ct 84,
réimprnmées dans les Cahiers Documentaires du Havre, livraisons 1o, 14,
I 15, IQ et 22, et dont certaines ügurent en annexes à la iin du volume.
u (2) Les théoriciens du droit de la neutralité sont, de leux· cóté, d’accord
lg pour reconnaitre que l‘Etat neutralisé garde le droit de contracter des
ü_ alliances pour le maintien, la préservation et la défense de sa neutralité.
Cf. entre autres Rwmn, prod zrzternational (II, 608, et E. Nrs, Notes sur la
nt neuzralzté (Revue de Droit mlematzonal, 1900, p. Z, 1-583, et 1900, p. 27).