HomeEssai critique et notes sur l'altération officielle des documents belges: le second livre blanc allemand (Aktenstücke zum KPagina 14

JPEG (Deze pagina), 650.36 KB

TIFF (Deze pagina), 4.01 MB

PDF (Volledig document), 79.43 MB

12 LES POURPARLERS DIPLOMATIQUES
nime - resteront, au contraire, imprimées comme un F
stigmate sur la mémoire de ceux qui présidaient à i
· cette époque aux actes et destinées de l’Emp¤re. ç
7. Elles n’ont pas empêché, d'a1lleurs, l’Allemagne i
‘ de chercher tout de suite a calomnier la petite nation ‘
dont l’égoïsme allemand venait de faire sa victime.
Depuis un an, le monde stupéfait voit l’Allemagne
s’acharner à démontrer sans répit ni relàche, -- elle, la {
cou able en aveu - ue le Gouvernement bel e avait ”
ru • r ’ q · 1 ` ·
deja prostitue en secret, aux ennemis de lEmp1re, la 1
neutralité ue l’Em ire s’est ensuite in énüment accusé
7 ‘ ' I P
d avoir violee.
; S. Detail éloquent 2 le Gouvernement allemand n’a
E pas inséré dans son premier Livre blanc une seule l
E piece, m dit un seul mot concernant la Belgique. << La J
Belgique n'y est pas citee une seule fois, remarque J
; M. Waxweiler (La Belgique rzeutre el loyale, Payot, _ ,
ë Lausanne ° mille . 128 , et l'on n’ trouve notam-
i ’ 7 . = P . . Y . .
t ment aucune mention des entretiens si caractéristiques
2 des 29 et 30 Juillet à Berlin >> (entre le Chancelier de
l’Emp1re et Yambassadeur britannique au su_]et de l’at-
titude de l'Angleterre concernant la Belgique) (').
gi Pourquoi ce silence, sinon paroe qu'on se sentait en
< mauvaise osture vis­à-vis de la Bel i ue dans le fait
a , ­ P , t 9 ·
i de lulumatum du 2 aout?
Q Par contre, dans le present Livre blanc allemand
"~ .. ­ ·
·; (A/ctensluclce zum Krzegsausbruch), la Belgique est
I, abondamment citée. La moitió environ du Livre lui est g
consacrée. Mais elle n’g figure qu'en qualzté d’mculpée J
` d’ores et déjà convamcue. L’ult1matum allemand du
2 aoüt est relaté - en texte tron uè ­- mais non la ·
I 7 7 _ .
4 re onse du Gouvernement bel e ‘ le second ultimatum
, P » i
(1) Autre détail curieux : le premier Livre blanc allemand, qui renferme i
~ des pièces allant jusqu’au ur aout 1914 après­midi et dont le mémoire
; d'0uverture a été « clóturé le 2 aoüt à midi », fut déposé, imprimé, sur le
E bureau du Rciclïstag le 3 aoüt 1914; ce court espace de temps n‘autorise­
. t­il pas à penser que ce dossier si volumineux a été composé et imprimé
à Vavance, avant Pultimatum à la Russie et la déclaration de querre à la
g France et_que, dans les vingbquatre heures comprises entre e 1•=r aout
j après-midi et le 3 aout, on n a plus eu à y ajouter que le mémoire et les
I toutes dernières pièces, les « pièces de l`orme» de la déclaration de guerre?