HomeEssai critique et notes sur l'altération officielle des documents belges: le second livre blanc allemand (Aktenstücke zum KPagina 117

JPEG (Deze pagina), 574.51 KB

TIFF (Deze pagina), 3.95 MB

PDF (Volledig document), 79.43 MB

a
secorm mvmz BLANC ALLEMA1·«n 115
I
? la Guerre bel e et du chef de l’Etat­maior bel e, en outre le
, 9 . . ~. 9
_· rapport dune seance de la « Commission pour la base de
[ ravitaillement d’Anvers » du 27 mai IQIS. Le fait, que ces
i pièces se trouvaient á la llégation anglaise, démontrer assez
g que le Gouvernement belge n’avait au point de vue militaire
‘ aucun secret our le Gouvernement ancrlais, u’au contraire
P _ _ _ ., q
les deux gouvernements vivaient de façon permanente dans
Q Vaccord militaire le plus étroit. _ _ _ _
á Il y a une note manuscrite qui oflre un interet part1cul1er
1 et qui fut trouvée parmi les papiers que le secretmre anglais
Q se préoccupait de détruire. Elle est ainsi conçue:
Renseziqnerncnls.
« 1¤ Les officiers français ont reçu l’ordre de rejoindre dès i
le 27, après midi. _ _
« zo Le même jour, le chef de gare de Fexgnies a regu
l’ordre de concentrer vers Maubeuge tous les wagons lermes
g disponibles, en vue de transport de troupes. _
g « Communiqué par la brigade de gendarmerie de Frame-
ii ries. »
i Il faut noter que Feignies est une station de chemin de fer
4 située en France á 3 kilomètres environ de Ia frontière belge,
per la ligrëe llfaubeu`ge-plpns §tFraáneïieï` gstëiërfla rçperlqàe
1gne en egique a zo ci ome res e a r'n 1`r an. ais,.
Q Il ressort de cettje note que la France a pris des le zqjuillet
ses premières mesures de mobilisation et que la Légation an-
lê glaise a aussitót eu connaissance de ce fait par la Belgique (¤).
i S’il fallait d’autres preuves encore pour demontrer les rela-
5 tions qui existaient entre l’Angleterre et la Belgique, les
1 documents découverts offriraient à ce point de vue de
E récieux compléments. Ils prouvent á nouveau que la
Belgique avait abandonné sa neutralitél en faveur de l’EnT
tente, qu’elle était devenue membre actif de la coalition qui
{T s’était formée pour combattre l’Emp1re allemand: Quant à
l l’Angleterre, la neutralité belge n’ava1t pas en fait plus de
f valeur pour elle qu’un « scrap of paper » dont elle se recla-
l` mait dans la mesure ou eela ré ondait à ses intérêts et dont
i P ...,
~ elle ne tenait plus compte dès que eela paraissait utile a ses
l {ins
·
`
i (1) Ou est la preuve de cette dernïère assertion?
Q
t
1
K
§ .
lt