HomeEssai critique et notes sur l'altération officielle des documents belges: le second livre blanc allemand (Aktenstücke zum KPagina 113

JPEG (Deze pagina), 669.94 KB

TIFF (Deze pagina), 3.98 MB

PDF (Volledig document), 79.43 MB

N
Q SECOND LIVRE BLANC ALLEMAND
encore au point de vue militaire. Ptécemment nos troupes se
L sont emparées de manuels militaires secrets sur « {Jes Boules
è et Rzoeères de Belgzque » pubhés par l’Etat­ma_]or anglais
t (Belgium, Road and Rwer: Reports, prepared by the general
5 Staff, War Office). Nous dlSp0SODS de quatre volumes de ces
{ manuels dont le premier fut i1nprimé_ d s IQI2, le deuxième
I en [1913, le troisième (en deux parties) et le quatrième en
1 1 .
{ Qlls poäteäit la remarque : E Confidentiel. Ce livre est la
pro riét u Gouvernement ritanni ue et est destiné à
3 Vingtruction personnelle de..., qui eët responsable de la
; conservation en lieu sur du volume. Le contenu ne doit en
I être communiqué qu’aux personnes autorisées. »
· Ces manuels contiennent les descriptions de terrain les
l plus exactes qu’il soit possible d’imaginer, basées sur des
à renseignements militaires. Au début se lit Vobservation sui­ L
E vante :
« Ces rapports ne peuvent donner d’indications sur l’état
des routes que pour l’époque ou ellcs ont été explorées. Il
sera toujours utile de les explorer á nouveau avant de les
utiliser, pourds’assurerdqu’elles ne sont pas barrées par des
ré arations, es oses e canalisations, ete... »
%’est ainsi, par? excmple, que, dans le tome I, pages I30 et
suivantes, on s’occupe de la grande route Nieuport ­- ‘
Dixmude ­ Ypres ­- Menin ­- Tourcping ­- Tournai; on
étudie, avec cartes annexées à l’appui, la nature de la route,
L le terrain, les considérations tactiques, les points d’observa-
? ti0n’et le régime des eaux. Dans cette 'étude, les localités
sxtuees le long de_la route sontdénombrees et décrites. Nous
3 {Z trouvons Aconsignees les distancesleicactes de lune a
E autre de meme que des indications detaillees sur le reseau
g de chem1ns correspondant à ces localités, au point de vue
des ditférences de niveau, des ponts, des croisements, des
postes téléphoniques et_ télégraphiques, des stations de
chemins de fer (y comprxs la longueur dies plates­formes et
g des rampes), des voies secondaires, des reservoirs à pétrole_
ë Touloärs on fait ïavfoir si _la population, dans sa totalité ou
; partie ement, are ran ais.
J Comme exexiiple nousçcommuniquerons textuellemcnt les
; observations tactiques concernant Dixmude, page 151 :
f « Dixmude sera difficile à prendre par le nord ou par le
Q sud. La meilleure position de défense contre le sud serait le
~* remblai du chemin de fer, à l’ouest de la rande route et
p jusqu’à celle­ci; à l’est de la route, une ligne de petits
coteaux. A l’ouest de la route, le champ de tir jusqu’à
i
s