HomeOpwekking der mogendheden, ter heirvaart naar ParijsPagina 18

JPEG (Deze pagina), 529.65 KB

TIFF (Deze pagina), 6.32 MB

PDF (Volledig document), 23.63 MB

.< E
J s
äls if
`Y
, 2

S _» V
w ‘
i _ . . · . ,
g prodigue des jouets, pour [es empëcher de ener. St _
;ï t . . . . ä
· on Zeur partazt des horreurs, qui avaient deux szècles __
" auparavant deïsolé leur patrie, et des temps eQpou­· F
. F . . , . . ,
vantables, ou Za mozlze de Za nation avant mczssacre gg
_ Z’autre our des so hzsmes zls dzsazent rz/en e et nu
I. 9 3 / . ïc
ce/zz n’e’tait pas bien, et puis itls se mettaient d
{ rire et d o/zanter des vaudevil/es. Eg
F
Plus [es oisi s ëtaient olis laisans et aima­
X ’ a
* E
bles, plus on observai t un triste contraste entr’eux eè
v
, • 2 . # gl
et des compagmes d occupes. ig
, . . , s , •
[ Il etazt parmi ces occupes, ou qui pretendazent
Z’€tre, une lroupe de sombres fanatiques, moitié
absurdes, moitié jipons, dont le seul aspect con- ïá
ïl tristait la terre , et qui I"aumient bouleversée, 9.
s’iZs Pavaient pu , pour se donner un peu de credit. .

F . . . . ;°;ï
gg Mais Za nation des ozsifs, en dansant et en gg
c/zantant, Zes fesait rentrer dans leurs cczzvernes,
ä= T·
comme Zes oiseaux oblzïgent Zes c/zats­huans d se ä
g replonger dans Zes trous des masures. ïfï
c iïï
.D`GIl[/Z'S occupës, en plus petit nombre, étaient
{
K.
E
.­­`: V>ï
Y gd Y *·`· Y `­­­·----»e ·)