HomeL' orientation nouvelle du mouvement FlamandPagina 11

JPEG (Deze pagina), 1.27 MB

TIFF (Deze pagina), 7.72 MB

PDF (Volledig document), 25.24 MB

Y T ,, E 4. ' ‘ ` .
I
I ` 9 i
I
6 ` du jour, de protestations, de déclarations solennelles; plus de journaux,
~’ I de bulletins de propaganda, ni de revues; plus aucune de ces manifes-
; ' i tations extérieures qui entretenaient Vexcitation un peu artiticielle de la
Is I conscience nationale flamande. Q
­ Néanmoins l’esprit du mouvement tlamand conservait son intluence.
l- I Il se manifeste sous différentes formes. Le coeur et l’esprit de tout
lt ‘ Flarnand continuent à s'ouvrir à la régénération. L’abnégation des
S I jeunes Flamands au front et le dévoüment de leurs ainés aux intérêts
6 I de leur pays et de leur peuple sont exemplaires. Les victoires des
g · Flamands se multiplient sur les préjugés que nourissent contre leur mouve­
ment trop de milieux belges. Et pendant cette guerre, les Flamands ont
gj _ conquis le droit de ne plus devoir, après une telle épreuve, revendiquer
;, ., ce qui leur revient, mais de l’obtenir comme récompense et en recon-
g . naissance de leur valeur, de leur ténacité et de leur victoire sur les
X attaques et les menées sournoises de l'ennemi. .
n I Cependant, certains, parmi les flamingants dont le principal objectif
était la lutte pour la langue, ont perdu toute direction. Devenus myopes
n " I à force de s’hypnotiser sur cette unique facette du mouvement flamand:
g la lutte pour la langue, maintenant que s’ouvrent de vastes perspectives .
·s I de vie nationale et internationale, ils n’aperçoivent au loin que vague et
S I incertitude, et en viennent à se détier même des leurs. A la tin, quelques-uns,
ü i dans leur trouble, ont repris leur vieux sentier d’avant la guerre. Quelques
_g I folles prédictions de francophiles trop zèlés leur fournirent un prétexte
,. I suffisant à poursuivre leur campagne, comme si jamais un ennemi du _
Is I dehors n’avait violé leur pays, et comme si ce fait n’éclairait pas d’un
;, I jour nouveau les problèmes de la politique intérieure. Ils ne se deman-
p _ dent pas si, aux clartés du cataclysme actuel, le peuple belge et son ·
it gouvernement, - celui d'aujourd’hui et celui de demain, ­ ne verront
gg pas, ne prendront pas à coeur, mieux que jadis, lesintérêts des Flamands.
çg , Et leur attention ne semble pas assez fixée sur les résultats de leur
I intervention, dans les circonstances actuelles: ne les conduira­t­elle pas
€ I ailleurs qu’à leur but? 1)
H I Les Flamands de sens plus rassis en jugent d/itïéremment, A présent
ils constatent l'énorme gaspillage d’énergie populaire qu’est encore le
flamingantisme des rues. Je n’ai aucune intention de dénigrer cette com­
g bativité, et moins que toute autre, celle des étudiants flamands. Aujourd’hui,
1. en ces moments de tension, mon coeur est chaud encore des effets
er . bienfaisants de Venthousiasme de ces jeunes, qui sentent leur généra-
‘. tion travaillée par le ferment qui fera lever leur peuple. Les jeunes
p- · ont des conceptions simplistes et des énergies exubérantes. Ils sont les
gr . . audacieux qui partent, joyeux, vers des lointains nouveaux; et leur rêve,
g qui chante aux étoiles, donne des ailes à leur marche. Ils vont de l’avant,
n arecueillant les injures comme des titres d’honneur; leur combativité se
g I réjouit des obstacles, parce qu’ils savent que combattre, c’est vivre, et qu’ils
t. · ressentent un plaisir physique à la lutte elle­même. En vérité, le traintrain
ii de la vie quotidienne ne les paralysa que trop tót. La plupartoublièrent .
les beaux rêves. Les meilleurs se iirent prtiques et s’efforcèrent directe-
;_ ‘ , mentgau relèvement et au bien·être de leur peuple. D’autres s’attardèrent
it I à leur passé. Ils écoutaient bruire en leur cerveau l’ancienne griserie des
is 1 ., .
Ia I 1) Depuis que ces lignes ont paru, ces derniers mots ne se sont que trop vérifiés:
ls déjà ces quelques Bamingants se sont prêtés àl'introduction dela séparation administrative,
DS l qui, durant l’occupation, amènera de nouvelles scissions.
I
`

llïiäiäëlfgáig Q; r ' ` ,` 4, I­ ‘ .· R , . - _· _'