HomeNotes sur quelques plantations d'Essences exotiques en forêt d'Amance (Meurthe-en-MosellePagina 4

JPEG (Deze pagina), 925.88 KB

TIFF (Deze pagina), 7.61 MB

PDF (Volledig document), 7.40 MB

1
­ 2 -
Notons enfin que la torêt d’Amance s`est trouvée pendant
toute la guerre dans la zone occupée par les troupes com-
battantes et que les plantations de l’étang de Brin niétaient
quià 2 Km. environ de la première ligne ennemie. Les dégäts
ont été graves dans nombre de placeaux : bris d`arbres,
1 mutilations, etc., sans compter les exploitations abusives ni
1 les dommages résultant par place de l°absence de soins
culturaux.
Les essais ont porté sur une trentaine d°espèces. Ils sont
[ nettement liavorables pour la majorité d°entre elles : Pseu~
dostuga Douglasii (Carr.), Larix leptolepis (Murr), Cha­
I moecyparis Lawsoniana, Picea Sitchensis (Trautw. et Mey), 1
Abies grandis (Lindl), Abies Nordmanniana (Spach), Abies
E concolor (Lindl), Pinus Strobus (L.), Quercus Palustris
1 (Durr), Quercus rubra (L.), etc.
J Nous bornerons notre exposé à une étude rapide des
1 placeaux de Douglas, de Larix leptolepis et de Quercus
S rubra, dans lesquels nous avons, au cours de lihiver dernier,
marqué une éclaircie suivie dlun certain nombre de mensu­
§ rations sur des arbres abattus.
1 1
Pseudo­Tsuga Douglasii. ¥
· La surface du placeau est de 0 ha 285. En mars l90l , il a
été mis en terre l,l00 plants de Douglas vert, àgés de 3 ans,
repiqués. En l904 quelques regarnis portant sur une cen~ "
taine de plants ont été eltectués. L’inventaire de l907 accuse
i la présence de l,l69 plants, en excellent état de végétation,
· malgré les gelées de l905. La hauteur moyenne des plants
. est de 2 m. 80, les plus élancés atteignent 5 mètres.
· Peu à peu, par suite diabord de la sélection naturelle qui
` amène la disparition progressive des sujets les plus grêles,
; puis des dommages causés par la guerre, enlin des dégàts
des sangliers, le nombre des tiges diminue rapidement.
‘ En l928, le massif est dans l°ensemble à peu près complet.
; Il ne reste plus que lól arbres ayant une surface terrière
( de 8 mq 432 et un volume tige de 78 mc 820 jusqu°à la
j découpe de 0 m. 20 de tout.
En janvier 1930, une éclaircie est marquée. Elle enlève E
r 28 arbres ayant une surface terrière de l mq l09 et un volume E
1 tige de IO mc 3l5. ll reste en janvier W30 : B3 arbres ayant Q
i une surface terrière de 8 mq I67 et un volume tige de 76 mc 1 .
6I5.
` J
l