HomeRapport sur la culture des plants forestiers en pépinièrePagina 3

JPEG (Deze pagina), 935.31 KB

TIFF (Deze pagina), 7.63 MB

PDF (Volledig document), 13.86 MB

; 1:* p Qg, U
·
" =­·­«~· ~’ ¢ï‘
·A"‘~ ïTj‘;i R A P F" CD FR T
" ` SUR LA
Culture des Plants Forestiers en Pépinière
pl par M. MOURRAL
Comme le fait depuis longternps llagriculteur, tout forestier
­‘m avisé se préoccupe aujourd’hui de l’origine des graines et des
_i ,1 ._P,‘, x plants qu’il eniploye dans ses reboisements. Il redoute d’accli-
g i ee,i { '``i L C ,i`‘ C mater brutalement des êtres vivants très frêles conçus et formés .
ev , 4 vp en un milieu très différent de celui ou il compte désormais
‘ is C, les voir vivre. Aussi, est­il très souvent coriduit à récolter les
` C, semences et cultiver les plants qui lui sont nécessaires. Il réalise
n ‘ of q ainsi une sérieuse économie et évite ces longs transports funestes
`,l‘ Q aux reprises.
Cette étude cherche à lui fournir tous les renseignements
_ _` r l utiles sur l’installation et l’entretien des pépinières ; elle s’efforcera
· .; d’être le plus brève possible en traitant des sujets connus de
[ °’: 2 tous pour signaler plus au long quelques améliorations qu’il est
’ _ ‘ possible d’apporter à cette culture
C n i Suivant les ressources dont on dispose et le but poursuivi,
. ‘ï la pépinière sera « volante » ou « fixe ». Volante, elle n’aura que
­ p p _i quelques ares, ne fournira chaque année que quelques dizaines
_ Y de milliers de plants d’une ou deux essences; par contre, elle
, p » pourra sans diüïculté être entretenue par un garde actif et cons-
_ o , i ciencieux, aidé de sa famille. Elle convient aux reboisements
‘ de peu d’importance, aux regarnis de vides, enrésinement de
. ‘ ‘ 'caillis.
x {
if »s ‘ t i i ïzyjs
L r._·p ppj?;já;‘ï° pg