HomeTraitement des pineraies en campinePagina 9

JPEG (Deze pagina), 1.05 MB

TIFF (Deze pagina), 7.59 MB

PDF (Volledig document), 11.95 MB

.. 7 _.
. Outre ces constatations, il faut encore noter en iaveur du
peuplement normalement clair les avantages économiques ·
4 suivants :
. lo Les petits bois étant beaucoup moins payés que le
1 petit bois de mines - qu’on trouve dans une pineraie bien
Q venante de 23 ans, -­­ il s’en suit que de deux pineraies
4 cubant le même volume total, celle qui reniermera la moindre
proportion de ces petits bois sera mieux cötée que l’autre.
20 Il est à présumer aussi qu’une pineraie de 23 ans,
·‘ iormée d’un plus grand nombre de sujets dlavenir et cubant
; le plus fort volume maintiendra ces avantages sur toute autre
* ou trop dense ou trop claire, jusqulà Vabatage.
Dès que cette sorte de peuplement seconclaire est enlevé,
. le traitement de la pineraie rfoilre pas de ditlicultés. ll
convient denoter cependant que les conditions de végétation,
i à cet àge sont moins bonnes qu`auparavant, parce qu’er1
. vieillissant le couvert de la pineraie slest relevé sensiblement
J et qu°aussi il clevient en même temps plus léger, ses aiguilles
ne persistant plus 4 ans comme dans la jeunesse. Les éclair-
l cies doivent alors être réellement prudentes, et continuer à
la rotation de 3 ou 4 ans, les trouées que l°on cause ne se
relerment plus si vite qu’autrelois, naturellement.
‘ ll ne peut être question de déterminer combien de piecls
E il convient dlenlever à chaque passage des coupes d’amé­
i lioration. Cela dépencl de beaucoup de {acteurs. ll me semble
‘ cependant que le tableau suivant représente à peu près une
pineraie bien venante traitée comme je viens de la décrire : 4
Vers l5 ans, elle contiendra 5,000 pieds à l`l‘la, après le
premier passage;
4 Vers I8 ans, elle contiendra 4,000 pieds à lllrla, après le
deuxième passage;
Vers 21 ans, elle contiendra 3,250 pieds à l’l‘la après le
troisième passage.
Rcprochcs. - On reprochera à cette méthode des iortes
premières éclaircies combinées avec la fumure ligneuse,
d’augmenter les risques : cz) d°incendie; IJ) dlinvasion d’in­
sectes.
Le premier est cependant plus apparent que réel. Le bois
abattu, de iaibles dimensions, pourrit assez rapidement;
d`ailleurs, il est possible de ne le laisser qu°à une certaine
distance des cbemins, dlou toujours vient le danger.