HomeChemin de fer de Maestricht a Sittard?Pagina 17

JPEG (Deze pagina), 669.36 KB

TIFF (Deze pagina), 7.06 MB

PDF (Volledig document), 16.66 MB

‘ · ­:;¢àe=~­e,,<~~,·7«$et«>­;­r====»f·-·‘;~· ·# « >’/ r
t
’l
t
t ­- 15 ­« ä
; passait la route primitivement , mais le remblai existe tott»
jours à la sortie de cette peroee du eóte de Maestrieht, ï
precisément à l’entlroit le plus dangereux, ou a eu lieu le
j grand atlaissement. En tournant auteur de la montagne on h
g passait par ce marecage, en passant par la montagne, on
met il est vrai, un pied sur le penchant de la montagne,
mais l’autrc se trouve toujours engagé dans le marais, c’est j
à dire, que le remblai qui cree sur le peneliant de la monta-
gne le railway , treuve son point d’appui dans le marais et I
cela tout zt cóte, in quelques metres seulement de l`endroit
ou a disparu l’an dernier la ligne sur un parcours de plus
i de 550 metres. {
{ Ce qui prouve que ee terrain n`est pas solide, est, que sur l
‘ dilferents points on a du livrer passage à de petits ruisseaux ?
en tt‘£1VCl‘S du remblai , que l’eau se trouve de tous cetes des
travaux , qu’elle deseend de la montagne en vingt endroits ,
1 pour passer sous le eheniin de fer et se preeipiter dans la l
vallee. (Test une preuve evidente que le terrain est mareea- ,
geux, non seulement du cete de la Meuse, à l`ouest du j
cliemin de fer, mais aussi in l’est, du cote de la montagne. Le Y
terrain ou passe la ligne, ne saurait donc etre solide. l
Si mes donnees sont exactes , pas moins de 150,000 .
J metres cubes de terrassements ont disparu lors de l'eboule­
p mentdu 29 octobre 1864, et je crois ne pas exagerer en
= disant que les pertes resultant de cette catastroplie montent
; a plusieurs centaines de milliers dc llorins, qui sontdono
enfouis en terre et perdus pour le pays , par la negligenee ,
ou l’insouciance, ou le peu de capacites d’employes, egale-
ment payes par le pays.
l)<'·j£t dans une brochure preeedente j`ai averti contre les ‘
i Q

#