HomeChemin de fer de Maestricht a Sittard?Pagina 14

JPEG (Deze pagina), 685.18 KB

TIFF (Deze pagina), 7.02 MB

PDF (Volledig document), 16.66 MB

t
, ’ g
ä
~- 12 ~ Y
n”eurent rien de plus presse que de fuir un lieu, pour ï
ainsi dire maudit, un lieu qui avait cause déjà quatre affais­ I
sements suceessifs, un lieu dont d`avance on leur avait dit t
que jamais il ne serait en etat de fournir un assiette solide r
pour des travaux aussi formidables que oeux du chemin de ,
fer, qui à Geulle-Elsloo donne lieu à des remblais im- Q
portanls.
Mais non, loin delà. Ils avaient decide d`adopter le trace
par Bunde , Geulle , Elsloo , Krawinkel et Iiutteraede; ils e
avaient rejete l’avis de personnes mieux avisees, de faire
passer le chemin de fer le long de la Meuse ou ailleurs,cof1te
que eoüte , leur projet doit etre execute, et perisse le Lim- *
bourg plutót que ces ingenieurs noviees retranchent seule- i
ment un ïota de ee qu’ils ont decide. ’
Et que firent·ils done? Voyant Vimpossibilite patente de W
reeommencer les travaux dans le marais, ils projettent un i
nouveau trace indique sur la carte ci~jointe par la ligne i
rouge (la ligne bleue indiquant le trace primitif ot les ter- i
rassements qui ont disparu) , et reconstruisent ainsi une
nouvelle ligne, avec une eourbe ayant un rayon de 800 q
metres, qui n’est distante à l'endroit le plus dangereux que
d"envirou 50 metres du trace primitif, et de 100 metres à '
l’endroit le plus eloigne ! ! !
Nous le demandons à tout homme sense et impartial, i
Yaveuglement , l`entetement peuvent-ils aller plus loin ?
Quatre éboulements successifs pendant la bonne saison n’ont
pas sufti à ces jeunes ingenieurs pour leur apprendre qu’il
est impossible de construire quelque chose de solide à
l`endroit qu’il ontchoisi pour etre le theatre de leurs prouesses ,
Et comment pretendre qu`il n’y a plus de danger?
l
i
tl