HomeChemin de fer de Maestricht a Sittard?Pagina 12

JPEG (Deze pagina), 715.13 KB

TIFF (Deze pagina), 7.01 MB

PDF (Volledig document), 16.66 MB

- in ~
51 ólucider la question soulcvee si in propos par M. van Win«­
terslioven, par une discussion serieuse. lls clcvaient y appeler
ensuite l’attention particuliere du ministre, et mettre en de-
meure ee lonetionnaire, dans l’intéretdu Limbourg qu’ils '
reprósentent , d’avoir à nommer une commission speciale
qui s’assuràt de l’étatdu terrain a Geulle­lEls|oo, ou de pren-
dre un tracé qui suivit un terrain solide, ne presentant ni 1
les périls, ni les défeetuosités de l’endroit qui nous oceupe,
le déclarant sans eela responsable de toutes les suites fà-
elicuses, de tous les désastres qui pourraient encore ré-
sulter d”une indiI`l`erence impardonnable.
Pourquoi nos ïreprésentants n’ont-ils pas compris leur
devoir de cette manière ? Avaient­ils des suseeptibilités ou .
des amitiés à ménnger ? Mais pareille conduite serait imper-
dounable, puisque le bien­étre et les intéréts de la province
qu’ils représentent doivent seuls guider leurs aetes et; les
influencer. Quel est en etïet l’etat du cheenin de fer à Geulle-
Elsloo tel qu’il se construit actuellement °?
Comme on le voit sur le plan annexé , le tracé primitifdu
eliemin de fer tournait au cote sutl d’Elsloo, autour d`une
montagne boiséc, dite le bois d’Elsloo , déerivait une courbe
d’un rayon de 1000 metres et passait ainsi par des marais
ou l’l1iver, ni homme, ni quoi que ce soit pourraient passer ,
ou de tous temps s’éel1appent de petits ruisseaux qui vont
se perdre plus bas dans la Meuse. Déjà trois aiïaissements
conséeutifs avaient eu lieu aux mois d’avril, d’aoüt et de
scptembre 1804. Cependant avec une tenacité vraiment hol-
landaise et digne d’une meilleure cause, on continua les tra- ~
vaux et les remblais furent achevés à tel point, que les
billes et les rails purent être poses au­dessus de ce gotttïre l
t
5