HomeChemin de fer de Maestricht a Sittard?Pagina 10

JPEG (Deze pagina), 692.62 KB

TIFF (Deze pagina), 7.01 MB

PDF (Volledig document), 16.66 MB

.... 3 ..
M. le Commissaire du Roi répondit à cette observation,
que pour lui il n`est pas en état de faire cet examen et de
s`assurer de la chose. «Mais, ajouta-t-il, les ingenieurs n’ont
pas la moindre crainte. On a prétcndu, qu’avant la construc-
tion du cliemin de fer, des personnes compétentcs auraient
averti de Vimpossibilité d`établir quelque bon railway sur
le terrain marécageux entre Geulle-Elsloo. Je crois que ces è
avertissements se sont seulement produits post factum ,
après que les éboulements eussent eu lieu , et puis par des t
personnes intéressées a ce que la ligne eüt passé par Meers-
sen, Ulestraten et Beek, qui ont alors fait fléche de tout bois, q
pour faire valoir des arguments, en faveur du tracé préféré
et contre le tracé actuel. Du reste, personne ne doute plus
aujourd’l1ui de la complete sécurité que présentera ce rail-
way. »
M. Van Wintershoven repliqua que les affaissements ont
trouvé leur cause dans le peu de solidité du terrain , qui
existe tel qu’il est depuis des milliers d’années. Comme le
chemin primitivement établi a clisparu tout d’un coup dans
les profondeurs du marais, sur unc étendue de presque 400
mètres, on a adopté un tracé passant non loin du primitif,
et s`en éloignant à l’eudroit le plus considérable, seulement
tout au plus de 100 mètres. Il espère qu’en cela on n’ait pas
oédé à des idées ou des désirs d’ingénieurs, tenant à leurs
opinions et à leurs premiers projets. « Le gouvernement,
ajoute encore M. Van Vintersl1ovon, aurait du faire exa-
miner spécialement le terrain, pour faire disparaitre toute
crainte de la population et connaitre la question bien au
fülld. »
M. le président de Willebois réponditquc le nouveau tracé
l
l
E
l
a