HomeCorsatPagina 5

JPEG (Deze pagina), 472.96 KB

TIFF (Deze pagina), 5.56 MB

PDF (Volledig document), 13.53 MB

#- Grande nouvelle, Corsat! Lamartine est à Genève.
A ces mots du coiifeur de l’hótel des Bergues le peigne
et les ciseaux échappent des mains de son confrère.
­- Je viens tout droit de l’hötel. ,,Lamartine vient de
_ descendre ici !" crient tous les garçons à la fois. J’ai pensé
que tu voudrais bien peut­être lui offrir quelques vers; mais
dépêche­toi, car il part après­demain.
Le coiffeur disparait et laisse Corsat en proie à une
stupéfaction, un étourdissement, une béatitude, qui lui font
éprouver quelque chose des sensations de celui qui aurait
pris de l’opium. Malheur a l’ouvrier qui se serait exposé
à son rasoir dans le cours de cette extase! Bientöt ce-
pendant il revient a la conscience de la vie; il s’établit
devant son modeste bureau, placé contre une des parois de
sa boutique, et Finspiration se formule avec facilité et cha-
que pulsation de SOII coeur ajoute un nouvel accord à son
chant.
Rien qu’un seul jour l’illustre poète s’arrêterait a Genève,
avait assuré le coiffeur de l’hötel des Bergues. Combien, tau-
dis qu’il laisse tomber un regard de satisfaction sur son tra-
vail, l’l1onnête barbier rend gràces à son ami, accouru aussitöt;
avec quelle ardeur il témoigne sa gratitude au ciel du talent
gi §