HomeLes coalitions de 1828 et de 1868 en BelgiquePagina 75

JPEG (Deze pagina), 535.38 KB

TIFF (Deze pagina), 4.65 MB

PDF (Volledig document), 43.30 MB

W il
é
- 75 - t
l 2
m dignité et du bien public, pour en poursuivre la mise
TB à exéoution dansle plus bref delai possible.
GS Done les chefs des divisions libérales et elérieales
ii Q sont heureux et satisfaits, et tout est pour le mieux
mt j dans le meilleur des Gouvernements passes, presents
1 et futurs. Néanmoins, l’on reneontre encore parfois
de ces esprits moroses, qui ne sont pas contents. 11
, y a des gens `qu1 ne le sont Jamais. De ce nombre
'€" est le vieux Jean Doutremeuse. Il a vécu sous le
GS gouvernement constitutionnel de Guillaume, alors
LTB { que notrepatrie avait ses frontières naturelles, et il
ik 2 zi la sottise de s’en souvenir. Cïest pourquoi .il a des
nt opinions étranges sur la valeur des hommes ·et sur
de ee que les journaux appellent les glorieuses conquètes
ur de 1830. Selon lui, après Guillaume, cïest le demo-
ds erate De Potter qui , de tous les hommes qui ont
lm exercé le pouvoir en Belgique après le démernbre­
gl; ment des =Pays­Bas, a le plus de mérite.
m_ Celui là, dit­il, avait au moins la franchise de son
mt opinion, et ne transigeait pas avec ses principes.
mg p Ce n’est pas De Potter qui, en 1857, seserait con­
uu tenté, comme Léopold I", de proclamer qu’il ne
mr ä pouvait tolérer aucune mesure propre à ïixer la ·pré·
ciw