HomeLes coalitions de 1828 et de 1868 en BelgiquePagina 74

JPEG (Deze pagina), 535.91 KB

TIFF (Deze pagina), 4.65 MB

PDF (Volledig document), 43.30 MB

al e
.[
¤
·­­ 79 ­­­
Q une marche trop précipitéegzomme celle de la division
i cléricale en 1857, par cxemple, sous le niinistère
De Decker qui provoqua des emotions populaires
X, , violentes, avec accoiiipagneiueiitdes cris; ii bes les
ig; couvents; et que Léopold I", avec son tact liabituel t
sut feire cesser en congediant le trop entreprenemt g
[ J ministre De Decker, et en le remplaçant per sou
inséparable ami M. Rogier. C’est epparennnent à la
continuation de cette politique facile pour la. royauté,
{ i puisqu’elle la dégage de tous les soucis et des i
ld embarras de sa charge, pour ne lui euconserver que i
B tous les revenus et les profits, politique aux. dissi­
dences tenipérées, inarcliant àpas d’écrevisse, évitant
tip 1 à tout prix les emotions populaires, qu’un projet de
' E loi tres favorable aux catlioliques, puisqu’il a pour
i but de soumettre à un controle efficace les fonds
alïectes à. leur culte, mais qui en apperence ne sera
i i jamais ni discuté, ni promulgué, quoiqu’ilait obtenu i
l g Passentiment de la section centrale, par cette seule
it raison, que la loi sur le temporel des cultes ne con- ä
, r vient pas aux cléric_aux,lesquels l’0nt fait violemrnent
i attaquer par leurs joumaux, en la signalent comme i
une loi spoliatrice de Véglise, ce qui devrait être un *1
i i motif de plus pour des ministres soucieux de leur ä
Er;
ill
l"
l il
l , _ 4 , q ,ä
n~¢ ­.;.,e.,,.,,.___S__.__,______,__,_,...>._i4. .i .,.7 Yi,/:,·~r·,:/Y ~ ·~,_‘ ..«·~ inw