HomeLes coalitions de 1828 et de 1868 en BelgiquePagina 70

JPEG (Deze pagina), 516.35 KB

TIFF (Deze pagina), 4.64 MB

PDF (Volledig document), 43.30 MB

Fl i l
·
p M es .­­
'
gt A e , _ . ._ . lê
« eiiei que d auginenter les frais et multiplier les en- g
h traves dont les courtiers d’élection sauront bien tirer
· parti,pour invalider des bulletins au profit de leurs i
Ri divisions respectives. 5
ii 3 Cette réforme,cu plutót cette indigne nnystification ,
a été néannioins l’objet de Vadniiration des organes l
! du liberalisme ministériel, lesquels ont dit et répété
xl sur tous les tons , ce que le député Boniface vient
tl de rappeler dans sa brochure, que les libéraux,
i ces desoendants des gueux superbes qui ont lutté
ik contre Vétranger pour Yindépendance de la patrie et al
ig 4 de la liberté, posseclent ~ seuls l’art, le grand art pi
Q ~ d’élever une nation et de la grandir dans l’estirne ­
M (3.68 3»U.tI‘€S PCllPlGS. H "
i Après la visite de Léopold il en Angleterre, le
, 36‘“° anniversaire de la ylorieuse a été célébré avec
le concours de nos bons frères les rifleinen anglais.
il La, à Bruxelles, on a vu les fils de la perfide Albion,
s entourés des représentants de la capitale, le verre de i
l champagne en main, danser en chantant le God save
E the queen et les refrains de cette chanson fameuse, "
dite nationale, qui a servi à propager la guerre
,_ eivile dans notre pays, et qui sert actuellernent a r
li l)€X`SllEL(l€I' 3llX géDé1`älZlOIlS I1OI.lV€ll€S qllê CC SOI1lZ
zt l
H
{I

i __ r ·’
"""‘^·‘·~ -» --«~ · "`rïe » - ,5;.2 Q nu