HomeLes coalitions de 1828 et de 1868 en BelgiquePagina 60

JPEG (Deze pagina), 527.28 KB

TIFF (Deze pagina), 4.62 MB

PDF (Volledig document), 43.30 MB

V 2
i -­ 58 ­­­
ë
{ En présence de Vattiturle des chefs dn cléricalisnie, i 4
‘~ de Pagression persévérante et systématique contre i
A toute institution laïque , qui ne tendent à rien f
te A <l’antre qu’à nous replacer sous le jong le plus j ‘
rlégiwlant, le jeune orateur saura faire comprendre j
jl à ses aiuliteurs, qu’1l est du devoir de tout bon ci- ‘
toyen d’oublier les griefs, norainment les insinuations In _
jl; injurieuses adressée aux libéraux inclependants l’an- je ‘
lj née derniere lorsqu’on les accusait de s’etre coa­ i `
lisés avec les éternels enneniis dc la liberté, de la Z
civilisation et du progrcs. j
ll Le discours du jeune Mirabeau Liégeois sera na- j
lr turellemenr;,coumie le fut celui de M.Piercot en 1862, l 1
l acclainé avec entliousiasme par une triple salve cl’ap- (
ig plaudissements reproduits et commentés par les or-
ganes du liberalisme liégeois et les bulletins électo· (
i raux. Puis huit jours après , les bons bourgeois 1
i l électeurs iront de nouveau suivant Vexemple de ceux 1
l, qui les ont clevancés comme des moutons qui passent
jj ou leurs meres ont passé ratifier les choix de la ?
j société d’assurance mutuelle pour la conservation des
'V fonctions publiques, Forgeur et Cïc, car ils ne peuvent,
rien faire de mieux que de ratifier les elections faites g
jl par les monopoles électoraux de la grande division E
I
s
Ti
I
4 L MAAM ____ _ __ , ,­ · L-l «,“_i4`-p