HomeLes coalitions de 1828 et de 1868 en BelgiquePagina 6

JPEG (Deze pagina), 533.43 KB

TIFF (Deze pagina), 4.60 MB

PDF (Volledig document), 43.30 MB

rt.
l
­- 4 ­-
!
ne jouissions pas de la liberté illimitée de la presse, `
et pour faire apprécier la difference, sous ce rapport l
entre le régime constitutionnel ancien et le nouveau,
il s’empare d’une classe de citoyens qui plus quetoute
autre a droit au respect et à la considération publi- l
que,et il écrit ces lignes: L
~ Les prêtres au catéchisme et clans le fond du l
> confessionnal, voila le plus violent corrupteur
~ de nos filles.
~ Les frères de la doctrine chrétienne sent` les
~ types immondes dela bestialité. ~
p,"i N’est-ce pas là., chers lecteurs, une liberté admira­· ­ l',
ble, éniinemnient bienfaisante que eelle qui permet
au premier veuu d’écrire que les prêtres, les gaze-
tiers, les représentants ou n’importe quelle classe de y
eitoyens,l1abitant notre pays,sont des types immondes
de bestialité; et cet organe du liberalisme, n’a­t-il
pas raison de rappeler que le gouvernement de
(luillauine l", était aussi détestable que despotique,
parce que ses tribunaux ont jadis poursuivil`abl:>é de
'lloer , de Potter et consorts, parc eque a partir de
1827 jusqu’en _ 1830, ils ont usé et abuse de cette '
jj ',,s lnenfaisante liberté de la calomnie et de la diflam,a­
rion pour propager la guerre civile et finalement
peutraliser notre pays, en émancipant les écrivains
l