HomeLes coalitions de 1828 et de 1868 en BelgiquePagina 56

JPEG (Deze pagina), 513.07 KB

TIFF (Deze pagina), 4.63 MB

PDF (Volledig document), 43.30 MB

s
E ­~ 54 ­­
E ,_ , . .
n a eu qu une existenoe bien c0urte;et que son homo-
. geneité a été bientót rompue par des adversaires bien
.¢" autreinent redoutables que les libéraux indépendants
,1 issus de Yélection libre de 1857. Il y a donc péril en
QW demeure, car la brêche faite par les cléricaux, il y a
ans,ne fera que grandir, et il est urgent d’einployer
(pl les grands mots et les grands moyens, pour ranirner
le feu sacré du liberalisme liégeois, surtout chez les l
libéraux indépendants, sans le concours desquels I
»i M la défaite des ministeriels est certaine. ;
Cette mission sera conüée à un membre des plus ‘
{ éloquents de Vassemblée, saus doute à M. Véchevin.
I Lion. F
‘ i Dans une circonstance aussi critique, l’orateur
j dedaigncra cl’expliquer comment le gacliis com-
munal a disparu, parlera un peu de notre position
iinanciere , en annonçant une bonne nouvelle
Y ~ susceptible de satisfaire une foule de contribuables
{ i qui, en réalité, sont les souüre douleurs des autres.
pi ll conviendra qu’en cette matière, il y a peu de
2 i ville aussi mal adininistrée que la notre, que grace
il Vabsence de tout principe fort et complet, pré-
sidant à la direction des nuances, l’on a I1.l3,l'Clló·
äi ) au hassard jusqu’à ce jour, de déiicit en déücit, et
s
. l
i ii, t
‘§ V ______ _,,,;_ ,__“­_,_ - ,,._....»· ‘»;a_§A`v