HomeLes coalitions de 1828 et de 1868 en BelgiquePagina 53

JPEG (Deze pagina), 521.35 KB

TIFF (Deze pagina), 4.71 MB

PDF (Volledig document), 43.30 MB

L-; 5i ...
GEM , determine par la loi, M. Frère­Orban et ies 1"onction­
,üGn_ naires electifs et autres de la, grande division liberale
Sion, Jouiront toute leur vie des avuntages et des profits,
OMG qui resulte de ls possession du pouvoir. Il leur I
Wm! sudit pour obtenir cette faveur, de ne pas negliger
,m_ié dïntervenir activcment dans les elections et faire
près tous leurs eliorts pour ne pas luisser battre en brèclie Q
aux leurs monopoles electoraux. à
3Ds_ Voilà. pourquoi , sans doute , le journal des bons
mrs cures u change d’opinion relativement à l’union des
mm cutholiques et des liberaux de 1828, que la Gazette
ons de Liefqe zt ose comparer à celle des catholiques et
e la des lilceruux dissidents en 1868, qui s’etait formee §
;I·i_ pour disputer une place au conseil provincial au
mj candidat du monopole de lu division liberale. Coa1i­
S6- tion naturellement monstrueuse,puisqu’elle etait de l
gn nature, si le czmdidat eut reussi à se feire elire, à
ni ufl`a,iblir la faction dominante, mulheur sans egel,
dp comme toutle monde peut l’upprecier, car il pouvait {
Nl arnener la. perte des legislateurs I'€lT18,1'.1lïl.lI)lBS qui {
lu nous gouvernent depuis 1847 etqui nïittcrident que le
F- moment propice pour nous deloarasser completenxent
gs _ des clericaux, executer le programme du Congres _
ls libéral, moment qui viendra lorsque leur chef, M.
l
l
R. l
1-· Xè_"L;“`/ `W__;_ _,,‘" """` V """E` _~ V 7..,. -.« J MNM, , _ _ V, , .