HomeLes coalitions de 1828 et de 1868 en BelgiquePagina 49

JPEG (Deze pagina), 490.31 KB

TIFF (Deze pagina), 4.62 MB

PDF (Volledig document), 43.30 MB

l
à .. 4.7 ...
E `ä ,
f l
gm al tout sacrifié au liberalisme. Il ouvrira de nouveau
Et Q ses colonnes, et réclamera le concours pecuniaire de
tous les bons libéraux, aün que cet infortuné sans
xt, culotte de 1830 ne soit pas récluit à. terminer sa
BS carrière,en mourant comme Job dans un tonneau; et
gm on lui fera cadeau d’une belle petite maison. Cela t
gut E s’est passé ainsi,dit-on,pour le célèbre Rogier. p
en E
zur VIII.
rus ­
lm) En s’associant pour créer une niajorité parlemen-
ïï taire , ayant fpour mission de faire exécuter un
gm programme retablissant lindependance reelle du
` gg pouvoir civil en maintenant le clergé dans sa sphère
lu; d’action et é1nancipant° le pretre des paroisses en le
bég degageant de la permcieuse preponderance des chefs.
_ de la milice de Rome, les organisateurs du Congrès
lm’ libéral prirent, en 1846, unelirésolution qui devait I,
' Gt rallier à leur cause tous les citoyens quelque peu
[ms intelligents ; ils reconstituèrent en quelque sorte
' GQ le grand parti national et orangiste qui avait seconde
; de Guillaume, car ils promettaient au pays l’appl1cat1on
[uu des principes libéràux, qui seuls garantissent la
,2 E
Il I
`I l
lb h_);__v:i- ···­¥: ‘i‘€" _ -~ . (.­· wy N- ­»+« ·-- W7., ­ rrrr W · ·i · ’