HomeLes coalitions de 1828 et de 1868 en BelgiquePagina 34

JPEG (Deze pagina), 521.57 KB

TIFF (Deze pagina), 4.60 MB

PDF (Volledig document), 43.30 MB

l
gl
­­ sz .­
J propres yeux une coalition monstrueuse au premier
chef, et nullement juste, loyale et honoralole, comme
y l’insinue, en l’an de grace 1868 , le Journal de Liège.
li ' Avec la nomination de Léopold linissait le règne
Qi des pillards, et nous avions l’objet après lequel tout
`; le monde soupirait depuis si longtemps. Mais Guil-
Vl laume n’avait pas maintenu en vain, sur les armes
t du Gouvernement des 13 province , la noble devise
L de ses ancetres : je izzzizztievzdrai. Du jour ou le
i Gouvernement , dit provisoire , usurpait l’autorite
royale avec le concours de tous les flibustiers, rendus
disponibles par la chute de Charles X, il avait com- `_
i pris, comme je l’ai dit, que toute resistance ne pou­
vait avoir d’autre resultat que la mort de ses soldats.
` Aussi des que Léopold eüt accepte la couronne, avec pfï
' ses conditions avilissantes, il put faire sa joyeuse U
{ entree dans toutes ses bonnes villes vvallonnes et
Hamandes, qui le reçurent naturellement avec tous
les honneurs qui etaient dus a un homme qui venait
il les debarrasser des despotes de bas etage, qui ne leur j
laissaient d’autre faculte que de crier: vive la liberte, Q
' à bas les Hollandais. gp
i Des atrooites inouies avaient exe oommises, priu-
y cipalement contre les militaires qui n’avaient pas l
E
E,
ill L s
"F· ­- ~ -·rs‘·» ` `e «" ' r