HomeLes coalitions de 1828 et de 1868 en BelgiquePagina 29

JPEG (Deze pagina), 512.30 KB

TIFF (Deze pagina), 4.60 MB

PDF (Volledig document), 43.30 MB

._. ..
E comité révolutionnaire de Londres leur signifie
3 qu’il s’est attribué à lLll­II1êlIl6 le droit de faeiliter
r la solution des questions politiques ; et les députés
F s’empressent d’aclhérer à, cette résolution, en répon-
{ dant ainsi soit­il. Apres qnoi les hauts et puissants ·
_ proteeteurs de nos representants, déclarent de leur
, propre autorite, leRoyaun1e des 18 provinces unies q
, des Pays­Bas dissout, reeonnaissent lïndépendance
. natidnnale du morceau de Royauine gouverné par l
, De Potter et consorts, accordent pleins pouvoirs à i
, leurs coinniissaires pour tranclier toutes les questions,
, et les pauvres soit disant, députés du peuple Belge, l
. se trouvent réduit it l'état d`arlequins que l’on fait
- parler et agir et auxquels on force la main à volonté.
‘ C’est en vain qu’ils veulent faire acte d’indépendanee
ë en se conforment au voeu généralenient manifeste de
, nommer pour roi le prince de NéH101lfS,C’€St en vein
qu’ils déeident le 31 janvier 1831, à la inajorite de i
89 contre 60, que les Aiiglais ·ne seront plus con- J
sultes, 0’est en vain que, le 3 fevrier, ils elisent par
’ 97 voix le duo de Néniours, car le roi des barricades l
i de Paris, réduit lui-inènie ii la nièine condition quo il
P K nos législateurs, répond à la deputation qui vient r
lui annoncer cette bonne nouvelle, les larnies aux V
4
{ 2
l