HomeLes coalitions de 1828 et de 1868 en BelgiquePagina 15

JPEG (Deze pagina), 506.91 KB

TIFF (Deze pagina), 4.58 MB

PDF (Volledig document), 43.30 MB

l
- gg; ..
peuvent passer pour de bons patriotes. Dès ee jour,
du , , . . , ­ ' .
__ le deniembrement de notre intortunee patrie, devaxt ~
être considéré comme un fait aceompli.
Sim Un centre de direction révolutionnaire qui, plus
rés, tard, prit le titre de comité des conferences de
HC Londres, devint la tête de cette coalition clérieale
et démocratique, que le Journal de Liéqe qualiüait
ays alors d’infàme, et qui est devenue, de nos jours,
PBS loyale, juste et honorable, sous pretexte qu’elle j
ms embrassait la politique tout entière.
‘·ois Disposant de ressourees inépuisables, car l’ar­ i
en- gent ne fait jamais défaut aux Anglais lorsqu’il
sg s’agit de conserver ou d’agrandir leur prépondéranee
zur industrielle et commerciele, ils eureut bientöt sous
que leurs ordres tous les agents néeessaires à leur
des infernal projet. Quelque noble que soit une nation,
iis- elle contient toujours un certain nombre d’homm<=s
vee sans ressources, à la reelierelie de positions, om j
etat voleut au devant de la eorruption; il ne manque pas
Te. non plus d’l1ommes corrompus et avides, qui fondeut
leurs succes sur les revers de leur propre patrie j
et devienuent les instruments des conspirateurs
,m- étrangers.
des 9 j
ris,
I
_ J
Mx:_’m__, ;w¤.a.,st, m..a.rw