HomeLes coalitions de 1828 et de 1868 en BelgiquePagina 12

JPEG (Deze pagina), 509.37 KB

TIFF (Deze pagina), 4.56 MB

PDF (Volledig document), 43.30 MB

­ io ­­ T
adhésion des honnêtes gens en général et du Journal
ië de Liéye en particulier, présidait aux destinées de
notre beau pays.
Nous avions pour Roi un honnête homme, atta-
c‘ié aux principes du Christianisme, fesant rendre à
César ce qui appartient à César, digne sous tous les _y
rapports d’un des plus grands patriotes de notre
pays, son illustre aïeul Guillaume d’Orange, dit le
Taciturne . ll uiaintenait intactes,complètes,les libertó s
constitutionnelles, garantissait la sureté des pro-
priétés et tous les droits civils qui caractérissent un i
peuple réellement libre. i
jg Il suffit de lire le Journal de Liège, de 1815 à
l 830 ,pour être eonvaineu que jamais à aucune époque
l’autorité ne s’est montrée plus soucieuse de faire
ii respecter toutes les libertés sans exception, se con-
` tentant de son véritable role , celui de maintenir
y l’ordre et la paix, au milieu de ees grandes agglomé;
li rations d’a.mateurs assistant à des réunions de toutes
ij espèoes rassemblées, gràee aux annonces du Jourmzi
de Liege, pour se délasser et s’amuser en assistant
à des fêtes musicales, seientifiques, à. des combats de
eoqs, ete., ete.,eto.
Guillaume prit les rènes du gouvernement après
une erise épouvantable, conséquenee d’une periode