HomeLes coalitions de 1828 et de 1868 en BelgiquePagina 11

JPEG (Deze pagina), 469.53 KB

TIFF (Deze pagina), 4.57 MB

PDF (Volledig document), 43.30 MB

... 9 ...
gouvernement constitutionnel, qu’il citait sans cesse
comme le meilleur, le plus libéral de l’urope, et
voué à la honte, à l’0pprobe éternelle de l’humanité, A
les conspirateurs qui travaillaient à sa destruction.
I.
s
G’était en 1815, apres Waterloo. L’unité de notre
patrie à laquelle tant de bons patriotes avaient con-
sacré leur existence, était un fait accompli. Elle q
avait été comme l’a naguère rappelé Vlionorable
·~x, Ministre dela guerre actuel, M. Renard, conquise E
sur le champ de bataille des Quatre­Bras , ou
Hollandais, Vllallons et Flamands , sous les ordres
du prince d’Orange, avaient rivalisé avec les plus
braves pour délivrer leur commune patrie de l’op-
E pression étrangère.
i 1{éunis en corps de nation possédant en commun
‘ des colonies et tous les élérnents de grandeur et de
ricliesse, qui seuls constituent Findépendance natie- `
nale des peuples, les habitants des provinces unies
l formaient une des plus riches monarcliies de
z l'Europe. l
Un gouverneinant constitutionnel, dans la bonne
L acceptation du mot, qui obtenait pleine ct entière
E
1
­-r;,m.T`_,_,___ ,, , ,