HomeReims, Soissons, Senlis, ArrasPagina 86

JPEG (Deze pagina), 607.64 KB

TIFF (Deze pagina), 4.94 MB

PDF (Volledig document), 64.56 MB

l t - S? - E
( Que faut-il de plus? Devant de tels faits, devant
l_ ; , · de telles paroles, serait~il possible d’hésiter? i
' A Louvain, en aoüt, - comme à Reims, en sep-
1: _ gl · tembre, - c’est le coeur et l’àme de la nation catho- g
äi l lique que les Allemands ont voulu attemdre, c’est r
la << la glorieuse fille de l’Eglise enseignante >> qu’ils J i
- lg se sont plu à << crucifier >> E
S_ l V Voilà pourquoi, suivant l’admirable formule de
GS ) ` ` Pierre Nothomb qui résume toute la thèse que g
,l_ i . fai pretendu mettre en lumièrc, << le crime de Lou- ;
CS i vain n’est pas seulement un crime contre la Vie, mais { ‘
I. un crime contre l’Esprit >> g
S! gi, I Et c’est aussivpourquoi le prince et le peuple qui 1
at ‘ ,_ ont voulu ce crime seront a jamais dleshonores, les W
· ; M ‘,{ chefs qui l’ont exécuté cloués au pilori de l’h1sto1re, i l
OS les hommes éclairés­et les savants qui l’ont excusé i
ux E ` ä à jamais disqualifiés. I
ile `i A tous, nous signifions notre mépris, en attendant p
mt gg Q le jour, prochain nous l’espérons, ou la justice Eter- l
m_ nelle fera de nous les artisans vengeurs des justes tl
grt chàtiments et des réparations nécessaires. Retrempée gb
‘ par le martyre, aidée des sympathies de toute l’Eu- {E
rê_ rope chrétienne et pensante, Louvain revivra: contre
MX la culture germanique qui a fait ses preuves, ellere- X
la_ | p, deviendra l’un des boulevards de notre civilisation.
`CB ` i { (1) I/expression est de M. Notliomb. P
CCS» Q (2) Les Burbzzres en Belgique, p. 135.
LUX I`!
au lg 1 T
‘le: ‘ ­··-­-­-­
éjà `
:0re • i
in- 4
( A {
grê- (
xoin E i
inte L;
tho- 1 A
, >> 4 ' ,
1
e. » ­ e , ciw, rssss J