HomeReims, Soissons, Senlis, ArrasPagina 84

JPEG (Deze pagina), 714.67 KB

TIFF (Deze pagina), 4.93 MB

PDF (Volledig document), 64.56 MB

r le
. , ·­­ 85 -»~
dire un beau jour aux soldats de l’armée ennemie.
<< Si vous ripostez aux coups des nêtres, nous brüle­
_ rons vifs tous ceux d’entre vous qui tomberont entre
` nos mains. >> Ou encore: << Si 'cette ville nous oppose, gë
la moindre résistance, nous crèverons les yeux de l
tous les petits enfants. » S’ils le font, ils auront beau l
dire: << Nous vous avions avertis >>, ils seront dts l
monstres. De quelque explication qu’ils prétendent
q le couvrir, le sac de Louvain est et demeure une ‘­
‘ ; atrocité. if
1 En fait, le sac de Louvain semble avoir été pro- ll
L L voqué par une panique qui s’empara d’une partie
_ de la garnison allemande au soir du 25 aoüt. Mais,
L cette panique même, qui l’a causée? Le hasard de *
q quelques coups de fusil? La rencontre fortuite de ‘
deux troupes allemandes se prenant pour l’ennemi?
Ou bien des coups de fusil tirés par ordre?
, Quand on considère que, le lendemain 26 aoüt, i
des soldaês cachés dans un jardin ont été vus tirant
L de manièrc à faire croire que c’étaient les habitants,
cette dernière hypothese ne manque pas de vraisem-
_ blance, surtout si l’on remarque que tout parait avoir
V H été prémédité dans l’exécution de Louvain, tout
' ;·’ calculé, jusqu’à. l’enlèvement préalable de ce qui
. aurait pu servir à éteindre l’incendie; les Allemands
ont éteint ce qu’ils ont voulu; en dehors d’eux, tout
le monde a été réduit à Pimpuissance en face du
fléau.
Le. 26 aout, un officier dit aux gens de Louvain
qui l’écoutent: « ]usqu’ici nous n’avons brülé que des
L villages. Par exemple Tongres; c’était bien fait. Il
est rasé tout à fait. Maintenant nous commencons
avec les villes. Louvain sera la première qu’on dé-
truira. » (1)
Qu’a-t­on voulu? Donner l’idée que la valeur d’un
i soldat allemancl est telle, que si l’un d’entre eux est
li tué dans une ville, cette` ville est maudite, et tous
= ses habitants perdent le droit de vivre. Il s’agissait
. (1) Grondijs, p. 60.
2
J .
l .
W 1 . .. ·"