HomeReims, Soissons, Senlis, ArrasPagina 61

JPEG (Deze pagina), 749.48 KB

TIFF (Deze pagina), 4.73 MB

PDF (Volledig document), 64.56 MB

l - 62 - M ` i
‘ crits au déhut de sa vie de 'Sainte-Lydwine de I
Schiedam, née en 1360 et morte en 1433. €
L’Occident se débattait dans les affres de la plus C
terrible crise : un malheureux fou qui avait aeheve 1
de croupir à. Paris dans un lit de vermine, avait suc- 1
eédé, par le fait _de l’intrigante, impudique et vénale 1*
Isabeau, au roi d’Angleterre, Henri VI, sous la tutelle _
de ses oncles, l’un violent, cupide et dissolu, le due C
de Glocester, l’autre_vani‘t·eux et rusé, le due de Bed- F
ford. Le dauphin Charles n’avait pas accepté cette (l
' déchéance et s’était réfugié au centre de la France; . Si
celle­ci, seindée en deux camps, trahie par les uns, 3
rouée de coups et rançonnée par tous, semblait vouée Q I
I au partage ou à la domination étrangère. L’Angle- 3·
i terre, il est vrai, qui la torturait, ne se portait guère ' Q
mieux, malgré ses récentes vietoires; au soulèvement C`
du peuple avaient suceédé les révoltes des nobles, K d
puis les guerres eiviles ; pendant des années, on s’étai1 H
égorgé, noyé, et de plus, sous eouvert d’hérésie, brülé ç C]
, sans miséricorde. Henri V, pilier de cabarets et che- b
[ napan coureur de filles, tant qu’il n’avait été que d
l’héritier présomptif de la couronne, s’était révélé le .' 1*
‘ plus dur, le plus cassant, le plus arrogant, le plus
pharisien des prinees. Figure anticipée d’un mo- '
narque que nous connaissons trop. << Il est, en nême ` W
, temps qulun u·suri·er et un bourreau, un pasteur mé- 4 f<
" thodiste avant la lettre. Il affame les villes, falsiüe ,
· les monnaies, pend au nom du Seigneur les prison- Y 13
niers, accahle de sermons ses victimes; mais son ar- t 5;
mée est lacérée par la peste et cette- curée qu’il sonne I p;
du terroir de France Vépuise. Il est néanmoins vic­ ï mi
torieux à Azineourt; il massacre tous ceux qui ne . jg
peuvent se racheter, exige d’énormes rangons des dj
autres et, tandis tqu'il agit de la sorte, il se signe, il i
marmotte des oraisons, il réeite des psaumes. >> En- .. 3 tij
fin, il décède au chateau de Vineennes et le << Kron- . ty
prinz >> qui lui suceède, ainsi qu’à Charles VI, est ; P;
C un enfant de quelques mois. dg
Intimement liées à Vhistoire de la France et de V je
l’Angleterre, les Flandres agonisent elles aussi; leurs ve
L~