HomeReims, Soissons, Senlis, ArrasPagina 22

JPEG (Deze pagina), 736.93 KB

TIFF (Deze pagina), 4.77 MB

PDF (Volledig document), 64.56 MB

i ~ ‘ ‘
· 2
1 ~q ~·~~ 15 -~ .
I .
[· · de lleurettvs. Au tyinpan, sc déroulent en une serie
l t de petites scenes anecdotiques, spirituellement co11­
i_ Q tóes, quelques faits de l’histoire des deux saints. Ahl
i j que je voudrais, mesdames et messieurs, ici encore il
§ _ · pouvoir 1l1,ZtUlZll'ClC1' ii ces charniants bas-reliefs ou se
l joue avec tant de bonne gràce, de naturel et de si1n­ ._,
§ _ plicité, le clair esprit de nos chers imagiers! Voici le
l i supplice de saint Nicaise et la généreuse colère de °
ZQ 1 sa soeur qui, sans penser au danger, en bonne feimne ll
ii ‘franco-belge, gille d’abo1rd les barbares, bourreaux de
g son frère. Voici le baptême de Clovis, et pour n’en 1,
E pas citer d’autre·s, it cóté de la guérison du vi-eu>r
gp I Montan par son lils, dont un ange était venu lui `
L ­ i annoncer la naissance inespérée, voici le bon saint Y
V X Remi qui, doucenient, d’un geste presque paternel, i
I niet fi la port·e de la cité les déinons qui y avaient _
i ’ alluine l’incendie. Ici encore, les rapprochenients avec ”
f q le draine (l‘2tt1j0tl‘l`Cl,llLll s'in1posent à l’espri·t. ll ne `
1 1 ” inanque qu’un casque à. pointe à ces ligures grima-
caiitpsin Que M. S2t11'l‘E­R€Hli fasse toujours bonne wg;
gf · gare e . ïràfr
lia porte voisine ~­- avec son << beau Dieu >>, un peu
i w alourdi par des retouiclies des dix-septiènie et dix- ll'
i liuitieine siecles, les apótres parini lesquels saint
Pierre et saint Paul, d’un-e beauté si originale, si indi-
1 _ viduelle, l’un et l`autre si inoraleinent << ressein- i
ä ’ blants >>, d’unc spiritualité si hau.te et si diverse, - ~
g offre au tyinpan, dans une dispo·sition très particu- »
i libre, la scene du jugeinent. Ici -encore, que de détails 1
ë · chariuants, ou l’on aiine à saisir, dans l'interpréta-
ä ` tion d’un tlièine traditionnel er iinposé, les nuances_
g de l’invcntion propre d-e l’artiste et coinine son plaisir
_ à rêver et à. imaginer en marge du texte sacré : .salu­
. tations des anges qui apportent à Abraham les pe-
tites ànies qui leur sont confiées, griinace des déinons,
ä q résignation ou consternation des daninés, béatitude ,
§ - des élus, attitudes si diversenient et tragiqueinent _l
Q § expressives des morts réveillés par la buccine du
g dies imr, contraction des visages des fronts et des {
sourcils des anges qui soufilent dans ces instruments ‘_" ·
H ; » p`
{ l
!“ _