HomeReims, Soissons, Senlis, ArrasPagina 21

JPEG (Deze pagina), 789.96 KB

TIFF (Deze pagina), 4.70 MB

PDF (Volledig document), 64.56 MB

lg T
li i l
P _ ‘ i - 17 - 1
wu- _ . J d ,
y_ 'droite de la porte sud de la façade occidentale, il j'
es ` faudrait courirsaui portail de Sa1nt­S1xte et du juge- ‘¢ f
ES m·ent, si l’on voulait étudier dans l’ordre chronolo­ ‘_ ­ J g
_iC giique les divers ateliers de sculpteurrs qua, au cours Q
lé i du treizièmd ·siècle, illustrèrent cette innombrable · _ ‘ p
L], iconographie. _ i i
ui { Mais 11 est bien entendu, n’est-ce pas, que nous ne . , 2 J
)_ x soinmes pas venus ici pour faire de larcheologie, ni V
[B ç meme, de l:h‘1‘St·Q·1l'·B. Peuit-etre pçourraisqe, moi aussi, V q
, ä en rnappliquant un peu, distinguer ces differents i ,
,,_ l ateliers, les classer, grouper et sous-grouper, tantot l {
i_ autour du ­<< Maïtre de la rein­e de Sabba >> ou de ' ‘
a saint Nicaise, ou de saint Pierre et saint Paul,·ou i
5_ ,’ ders compagnons de CC‘S·1‘l’13.lill'C‘S, ou de leurs cousins, L al
T P et embrouiller les questions aussi b·1en qu’un l1yper~ .
ü criitique sans parler des· cuistres d’outre-Rhin, ne · j '
E füt-oe qu’en attribuant à un ate·lier inédit du trei­ 4
,, zième siècle·quelques­u`n-es des nombreus.es·réflexions I
"äï, _ du Cl1X-llllltlèlïlêl Mais ces jeux, moins difüciles et ä
Q beaucoup plus stériles qufon ne pense, ne nous ten- J pil
‘ tent pas auJourd’hu1. Nous venons demander êi ces {
1 M statues, engagées en de si 'graves ou tendres dialo- 5
E M" gues, ce qu’«elles ont de meill-eur et de plus français. g
L Nous. voici devant le transept septentrional. Au- `;
2 · · dessus d’une petite porte aveuglée, sous une arcature · 1
I animée de charmantes ügurines d’anges psycho- _ F ;
pompes conduisant à sa destination céleste la petite · s
, àme dont ils avaient la charge, siège une Madone P ii
avec l’Enfant, encore romane, mais déjà plus humai- L Fi
nement`m·atern-elle que les vierges immobiles et solen­
` nelles des tympans de Chartres et de Paris. Deux ï [
granides portes voisines ont reçu la belle statuainre, [
destinée d’abord à la façade occidentale et qui trouva
N ici, vaille que vaille, un asile tardif. Saint Sixte, le ,
ii mandataire apostolique, le messager légendaire de é
saint Pierre, dans le diocèse de Reims, saint Remi ï .ï
3 qui baptisa Clovis, saint Nicaise, Belge de mziian, F
martyrisé par les Vandales (nous sommes, vous le 5;,
voyez, en pleine actualité) y occupent les places if?
. d’honneur au trumeau et sur le soubassement décoré
. 2E
‘ l vu 2 F
ë s Sd
,> · '