HomeReims, Soissons, Senlis, ArrasPagina 20

JPEG (Deze pagina), 746.91 KB

TIFF (Deze pagina), 4.70 MB

PDF (Volledig document), 64.56 MB

, r " l
{ I ­·=·· 16 ­- i j J
V l ä Marie, ou à celui, aujourd’hui décapité par les bou-
t lets allemands, qui souriait à Saint-Nicaise marty- _
3 risé. Toutes les nuances du sourire, toutes les gràces
et les tendresses de l’àme française sont épanouies
§ ä sur leurs lèvres de pierre. Chacun a sa physionomie
l propre, son expression, son intention. Dans le modelé
i ` le plus sobre, dans^le style le plus monumental,
i ` limagier - ou plutot les imagiers inconnus a qui {
E , nous devons cette exquise cohorte, - ont su intro- l
l _ duire toutes les finesses, toutes les modulations de i
cette << petite ligne de la bouche >> dont Sully g
Q Prudhomme a dit qu’elle << fait les grands amours >>.
l _Iugez­en. Depuis le plus suave jusqu’au plus mali-
ciepx, tout semble avoir été senti, cueilli à même la
ïnr grace vivante et la beauté des femmes françaises. ll
f Est ce-que, si le dix-septième siècle avait su regarder
l ­ de pareils témoins, notre Racine n’aurait pas dü
i reconnaïtre là ses lointains ancêtres? Est-ce que ce ,
l n’est pas pour eux que le Champenois La Fontaine, I
leur Els légitime, a écrit ce vers délicieux: ·
l Le bon sens est chez nous compagnon du bon coeur. “ -
1 H2
` Rien qu’a vou.s les montrer et à les commenter un Vgl
' à un, je pourrais consacrer bien des heures et il me '”
faut, héla·s! en sacrifier beaucoup. Voioi ceux de la _
creation, ceux dui jugement dernier, eeux de saint ’
Nicaise, qu-e le canon allemand a réduits en pous-
, v s1ere...
li ll n’entre pas dans le- plan et le caractère de cette
conférence de m"a#ttarder à rechercher avec vous pour-
ï· quoi le programmme ic-onographique -­- `commun à
toutes nos cathédrales ~ est à Reims plus moreelé ~
j . et en apparence moins systématiquement ordonné
il qu’à Chartres, à Paris ou à Amiens. ll faudrait, si
F l l’on voulait le retrouver ·et le suivre dans son déve- g
Q _ ` loppement logique, depuis la Création ju·squ’au Juye- kg;
ment dernier, et des prophéties ou << lïgures >> du {
E Christ ju.squ’aux sain·ts du duiocèse, passer successive- i
n l . ment de la façade occidentale aux portail·s du tran-
L sept septentrional. Et de même, de Vébrasement de
z. P ' 5
· 2
Lli _ s v