HomeReims, Soissons, Senlis, ArrasPagina 17

JPEG (Deze pagina), 777.22 KB

TIFF (Deze pagina), 4.60 MB

PDF (Volledig document), 64.56 MB

1 ` ¥ ‘ ‘ =§ i
‘ · 13 - zi
V Et voici maintenant, après le passage des Alle~
mands, l’aspect de la même cathéclrale. L’incendie a P Fi ,
‘ · C dévoré tous les combles ; le campanile et ses caria- f
tides construits au quinzième siècle après l’incendie ;` l
_ de 1481, l’admirable charpente pour laquelle Charles f;
d’Orléans`avait donné cent vingt pièces de bois << a
i‘ faire chevron >> prises dans ses forêts d’Epernay,
i tandis que l’Abbaye de Saint­Denis fournissait les j,
i chevaux pour tous les cliarrois, sont tout entier ‘, ¥
§ anéantis comme vous le montre cette photographie, 1
’ que je dois à Yobligeance d’un arcliitectc des monu- . , M
gp gl ments historiques, M. Deneux, qui en ses jeunes p l
1 _ années, dessina pièce en pièce ce chef-d’oeuvre de _, ,
` ‘ claire raison et de logique constructive, et conserve ;_ F
dans ses cartons tous les éléments d’une très belle .‘
ik monographie. - ET ,
· ; p Vous voyez les reins dénudés de la voüte. Exposés
§ à toutes les intempéries, ils ne résisteraient pas, si -{, ;
, ·~i‘ on les laissait à découvert, aux neiges et aux pluies g ï
; de plusieurs hivers, mais ils ont vaillamment résisté, U,
ïsipjjf jusqu’à. présent, à l’assaut des obus et témoigné hé-
roïquement de la science de leurs constructeurs. je s gi
( Qill dis jusqu’à present, car, périodiquement, le bombar- Eg
Qi dement continue de faire rage et j’apprenais il y il
a quelques jours à la Commission des monuments ?
(ig historiques, qu’à la dernière rafale, un obus de plus Q j
, l de 50 kilogrammes et contenant, au dire de nos offi- j
` ciers d’artillerie, plusieurs kilogrammes de mélinite, ‘
·ï, .;,» s’est abattu sur les voütes du transept. Grace à Dieu, ‘ ;.
{ QS il n’a pas explosé. Mais ce n’est pas aux bombardeurs [ `
Q que doit aller notre reconnaissance, comme les avo- ;
· i cats allemands voudraient nous le persuader.
l Et il me faut ici faire au moins allusion, non pas ;
l pour le discuter encore, mais pour le dénoncer, à un
M l opuscule qui vient d’être abondamment répandu en "
‘ { Europe, document entre mille autres de la propa- _ 3
gande acharnée menée par’ les Allemands devant iïf
· l’opinion qui les llétrit. C’est un rapport officiel
, accompagné d’un article publié dans le ilï'0zmz‘s­
_‘ Ec/wifi de décembre. L’auteur, M. Paul Clémen, ins-
2 ïl
I A 1
F v ,.