HomeReims, Soissons, Senlis, ArrasPagina 11

JPEG (Deze pagina), 679.49 KB

TIFF (Deze pagina), 4.61 MB

PDF (Volledig document), 64.56 MB

. _ Y ’*r`····- .. , _ " ' 11
• V;. _ ' ` _ ii l
. i fig " 1 E1
Q ag te E
LES VILLES MARTYRES q
rl . ~ ..____ J
i (1)
1 . REIM S . .
` ll! ä l
`ïgl ä . NIESDAMES, Misssisuizs, 1,
Q ii Quancl les artilleurs de von We1‘den furent par- _
_ venus a clécapiter la flèche de Strasbourg et à ren- j" ,
verser la croix qui la couronnait, quand ils eurent
l mis le feu aux comibles de la cathédrale, éventré les _ ï, I
vitraux, brule le temple neuf, incendie la bibliotheque ,
J et le Musée, anéanti un incomparable instrument de i.
travail et de oivilisation, touït un trésor d’art et de .
J science, les plus précieux manuscrits, comme Z’H0n‘us
je il" deiiciezmm d’Herrade de Lansberg, l’Univ·ersité de pj
rg b Frigbourg-en­Br11sgat1, fameuse par ses théologiens, _;
_" ` fut transportée d’un incoercible enthousiasme et dé-
A ` A cerna solennelle·m·ent au chef des incendiaires le ä
· ki diplóme de doct·eur en philosophie, hmwïix mum.
{ Nous avions trop oublié oe petit incident de la")
[ · guerre de 187o, celle que les hommes de ma géné- · { N
` ; j, ration, dont elle avait mis en dcuzil Padolescence, ‘
j appelaient d’un seul mot : la guerre - et qui ne sera *§
f ` plus désormais que la campagne de 1870-1871. C’était ‘
,' pourtant une date mémorable de la << Kultur >> germa­
_ _ nique. C’était la première fois, je crois, qu’un diplóme
) universitaire honoriiique servait à récompenser une ë'
. j oeuvre de destruction, de barrbarile et de mort, à con-
{ sacrer, par le suffrage cl"illustres docteurs en théolo-
x I
1 (1) Conféreiice prononcée à la Société des Cazzférences,
le ig février, par M. André Michel, conservateur au Musée Wgr
4 du Louvre. _
i <( CCS C()HféI`CllCCS Süllt tI`H.dllitCS CH OIIZC l3.I'lgllCS Gt GX-
,, l · pédiéesdans tous les pays neutres. >>
· ïäl
z i
, , __ A