HomeDe cassatie-regtspleging in Frankrijk en eldersPagina 98

JPEG (Deze pagina), 606.67 KB

TIFF (Deze pagina), 6.72 MB

PDF (Volledig document), 70.31 MB

'
... SQ ..
testament van zekere inejul`vrouw li1§'l‘].£l.1,lElt moest ver-
nietigd worden, dewijl de notaris nagelaten had te vermel~
den, dat AQ het testament gescárevem had (alsof iemand
anders dan diegene, wien gedicteerd werd, de schrijver zijn
kon), en zij die vermelding volgens den tekst der wet
noodig hielden. In een advies van 18 Jianuarij 1807 liet
de Staatsraad zich in dien zin uit, dat de bezwaren van de
erfgenamen bij testament tegen de uitspraak, waarbij het
testament nietig verklaard was, te regt door het Hof van cas~
satie waren afgewezen. 111 dit advies leest men onder anderen: l
vlies magistrats ont vu dans ce texte une obligation A
positive de la part du notaire, de faire mention expresse
que le testament est ócrit de sa main. On n'examine pas j
dans ee moment le motif de cette disposition. Les tribu~ i
naux ont pensó qu’elle était textuelle, ils l`ont appliquéc. "
««La stabilité des jugements rendus par les cours, repose,
il faut en eonvenir, non sur la certitude aequise qu`un
arröt est juste, mais sur la présomption de sa justice,
qnand il est revêtu des formes qui lui donnent la caractère
d’un jngement. Or il est de la nature de toute présomp-
tion, de céder Ei la vórité eontraire, quand elle est démon-
tree: si done un arrêt se trouve en opposition formelle avec
une disposition textuelle de la loi, la presomption de la {
justice disparait; car la loi est et doit être la justice des i°
tribunaux.
r/Dans l”espèce actnelle on ne dit pas ouvertement que
l’arrêt attaquó soit en opposition avec un texte de la loi;
on se plaint plutöt de Vapplieation d`un texte qu`on prétend `
être trop scrupuleux: mais un arrêt de la Cour de cassa-
tion qui dótruirait un jugement pour être trop littéralement i
conforme au texte de la loi, ottriraiti dans Yordrejudiciaire j
E
i