HomeLes soldats musulmans au service de la FrancePagina 72

JPEG (Deze pagina), 1.06 MB

TIFF (Deze pagina), 7.84 MB

PDF (Volledig document), 69.89 MB

afin ;· sv ‘:‘-< i c
Ri A f r . . V,.

i nl
ll rl l
. i i ·
[ ïï ­-~ 70 ­­
ll? ·.· . .
mïtre 1z’azt pas ezzcore fazt co1zst¢·uz`re dmzx sa métropole un
soul temple oz? Zes Ara/Jes jzuzksezzt jbrier en lióerté suivmzt ‘ q
_ /es zzsages. Co 2/est pas tout. [Z cozzvzezzdm ztoctroyer ta
ig - zzzztzzm/z`satz`o11 de droit à tous Zes so/dots imtzgrèzzes quiezuvront _`
oowörlttu pour la Frmzce. [tfrmt .rzz·z·0z`r m¢;om#zt’/mi sz` Z’0rz
$,3 est over on roxztw / `/iv/am.
(Test ainsi que s`exprima un député français dont le nom est en ‘
ël vogue - Monsieur Paul Benazet -- dans un article que publia le
journal Le iWdfZ·7l ii la date du 5 novembre IQIS. sous le titre: << La '
France et l`Islan1 v.
. Les données de cet article qui vinrent donner l'alarme et annoncer -
‘ 1 la << poussée >>, corroborent amplement ce qui a été dit au sujet des , · _
«< infïuences extérieures ». Le geste des autorités françaises, n`est donc,
ff; dans la creation des établissements annoncés dans la << Replique >>
qu`une manifestation de parade pour <<prévenir des effets immédiats>> ' _
. de la <<poussée>>, dont parle Monsieur le député Benazet. On pourra
M ‘ citer ici d`innombrables avertissements de la presse française, naguère _ .
et toujours en vue de décider le gouvernement à prendre au sérieux
;.iflfL,ïf les choses de la politique musulmane. Mais, nous nous contentons de `
l`article de Monsieur Benazet, parce qu‘il résume mieux la situation qui " ~
F intéresse particulièrement llvlrzm dans Z'm~vz«5e fwmçaise. .
La construction d'une mosquée par les Allemauds en Allemagne `
et les services complémentaires qui Ventourent, ont donné lieu d`abord
à une leçon amère en France. Les autorités françaises pour <<prévenir
lf les effets immédiats>>, copièrent tout simplement sur le voisin pour ,
montrer aux indigènes qu’on était capable d`en faire autant en France. -
li Ce fut ensuite, comme le montrent les photographies de la <<Réplique >> ' A
Vaménagement dïnstallations sanitaires et le cimetière réservéd aux _
Combattants indigènes qui entrèrent dans les idées des dirigeants. _
lf Et dès lors, comment les auteurs de la << Réplique>> peuvent-ils J _ l
représenter au soldat indigène que le Turc et l’Allemand sont bien un ` l A
<< Ctmêml Commun >>, pour les Arabes Algèrfens, alors que, gràce à cel; . _‘
<<ennemi », ce soldat doit d`avoir aujourd'hui une amélioration dans sa
ïQ Qï situation ? E ‘ F
g`, Est-ce le «« vaste plan » de la poussée vers Constantinople, ou _
lp Monsieur Benazet fait entrevoir une domination allemande universelle
gft sur le monde islamique, qui sert encore de prétexte pour enseigner la l
haine des Germains et des Ottomans? l
ll On ne voit pas d'exemple dans Vhistoire ou l’Allema.gne ait a ”
è? accaparé un territoire musulman dans le grondement de ses canons. ° .
of t
1 ‘s ‘ .
' `F `ffi ``fi