HomeLes soldats musulmans au service de la FrancePagina 70

JPEG (Deze pagina), 0.98 MB

TIFF (Deze pagina), 7.85 MB

PDF (Volledig document), 69.89 MB

n ;"sl«:«;«;•­«.=­»«·«~»*­·=.~¤¤­•·¢‘_ 4 -­-w·•­•·•·­?s~·s,~,<­­­.­­«.«..,­­7 .-.7.-7 .7 .77 .- -y·~~.
F" " ‘*` NM ; -‘ ‘~‘‘‘ ~" ·‘‘· ‘· 2 · 7-»‘ ·‘‘ ’> ï;.¢‘@­ ` '7- ‘ ­4.·7ï7‘·‘‘ ‘7·­‘·
1 ll . n
ë `l
ïrl
r i' _
til; ~- (>8 ­
r` pl
)?, A A. ­_ i.
4 ï meme que ­le rapatriement des grand blesses est opere reciproquement
rs . , . . .
;* entre les belli erants. Et des lors comment eut­on admettre u’une ‘
'­ Y v_I r.
*‘f. q r _ religieuse allemande puisse entrer dans une c‘0/èn; 1120/Ciïfs et dire à
t r · . . . . . . ­ ~
un tirarlleur mdrgene qui n`a qu`une ]a1nbe, par exemple : <<Qua.nd tu «
4;; seras guèri, tu iras cornbattre dans les rangs turcs contre la France. >>
.9 .; ll n'est venu ii la conaissance de personne que les Turcs aient _
dans leurs rangs des combattants qui, dans les charges contre les Dar-
4: ‘ . . v . .
·i danelles, trottent au moyen de bequilles pour mettre lennemi en fuite.
VC . . · . . . .
Q, Belle invention, n’est-ce pas? que la legende de cette religieuse qui
wf'°"ji lait HHC propagande pour envoyer des boiteux, des liorgnes, des amputés `
n lv . `. . . a . ­
et dautres malingres qrossir les contingents du Lalile l
l Que les rénegais et le Tordjman militaire de la < Replique >> se i
T rassurent encore unc fois. Les << procédés odieuxn et les << travaux durs
"# ‘·’Q et rèpugnants>~ sont interdits clans les camps des captifs africains.
‘ Au suralus, ces insinuatious wrotesc ues ne trom eraient nullement
.,>$ U 1
les Arabes de lAfriquc du lord, et diltérents parents de prisonniers
ont deja envoyé des lettres pour remercier clialeureusement les auto- I.
‘. _ · rités allemandes davoir reserve un accueil humanitaire êi ces prisonniers. ‘
l.e role du gouvernement allemand ii legard de Vlslam de
l`:l'riquc - représente par des niilliers de captils en fllCll18.gD€ - est
;.il`,_i bien au-dessus de l`ergoterie malsaine qui S`3.HrlCl1€ dans tous les jour-
naux des dominateurs de l`Algerie. Ce role qui a déjà produit des _ F
‘• ëfri ~ . . · · . . i. `
Pq‘{f'i§ elfets, va deinontrer dans les lignes qui vont suivre que l iulluence alle- _
ii 2 . . . , .
li'; rnande sur le caractere arabe est bien Jlace Jour determiner dans ·
l(»i· ‘ .
jg l`etat des indigenes dappréciables changemcnts. Sans cette influence, ·
Mg"? leur sort demeurerait encore longtemps dans le marasme des critiques F
1«~:· . , . . ` _ ‘.
et de lhesitation. 7
1;%/ · ­..
WH, v .
.(i‘v;', »% xk .
· H I'· .
al . _
‘| lt ‘l
ng'; bn certain nombre de photograpliies exposées dans les pages de
la << Replique >>, annoncent la fondation d’une mosquée, d`installations
Qï’it· sanitaires et laménagement de cimetières que le gouvernement français q-
ïjll Llurêlit fait pl`èp£lI`€1' pour les besoins des combattants indigènes en
Cfr) France.
i` J #0 Reelles Ou trut uees les una ‘es de ces institutions n`enleVent 2:.
~ `g rel 1
li; l' personne l'idée que les autorités ont du, ces derniers temps, pourvoir
` l’< ‘·*i . . .
le culte musulman de uel ues accessoires 1'ltLl€lS 21 seule Hu de rouver
VE .;. ) ­
g` lp aux Musulmans de l`Afrique du Nord qu`on s`occupe de ceux qui com- "
` Mi q ’ battent au front de France.
· l L " · · • • ' » I
F _ p Lest UI`! pêtl täfd, ll est Vïäl, 1113.15 I`1'11@L1X vaut tëlïd (.11.16 ]3l'I18.lS.
C 3 l i
l sl
. {Q
I , M
l V. 2 ·
àxvtérè M"-, · rd" l M q-A Y-'_`~ A > ______ . _Y_'v ­ nu ` W'.- VIT: ;____4 :4_.;_.>x~,"­·g; .·-,i'­·7»Z‘·`_=.‘­.§,’$_m­.;7_;e-Y¢ï·ï@- . y
Y- ..,;·:»«, ·_^jT1¥**‘=‘°‘ ">°ë= s­ei­,. *;_:.­ er *~··’~"»W‘» ·=··"-