HomeLes soldats musulmans au service de la FrancePagina 64

JPEG (Deze pagina), 1.00 MB

TIFF (Deze pagina), 7.85 MB

PDF (Volledig document), 69.89 MB

$1/ . . .k . . ~­»--.,`. Jvep 4 - ;~ -­I»~ gw -_·. . h;,»;;-7* ··: ­ ra eg";-’;-i;T¤{jïïf·;‘
J I . _.
e' t ~ 62 ­­
nl
t ernt se débarrasser utilement de ses vieux fusils de guerre et les vendit
aux Marocains pour leur permettre de s`opposer à un débarquement
gz, q i éventuel anglais dans les parages de la cote algérienne­marocaine; de
‘ ,· l`autre, les Anglais auraient également consenti à livrer des armements
V en échange d`une action marocaine anti­française dans le cas d‘une
q y/` guerre franco­anglaise.
_,. _ Ce qui est certain, c`est que lors de lalïaire de Dar /{rg/Zazzs,
qui est toute récente, le commandement militaire a découvert des stocks
le ·' de ces armes et munitions qui étaient renfermées soigneusement dans ·
= des silos marocains. Français et Anglais avaient donc fourni des armes
fi dont les Marocains se servent aujourd`hui contre la pénétration française.
, L`Allemagne ne fait pas un petit jeu de guerre à la France, sans
A doute; mais conclure de la que les Allemands soulèvent les Marocains
contre les Européens du Maroc en leur fournissant continuellement des
armements, serait une charge qui ne repose sur aucun fondement.
·. A part le chapitre de la contrebande -- ou les autoritós françaises
E , ne feraient pas mal de surveiller plutót certains amis de l`Entente cor-
ay diale - il y a là­bas, au Mogreb, des coeurs arabes qui attendent en
tl ' silence et isolés le retour des relations germanophiles. On ne peut pas,
Nl fi, on ne pourra effacer les sentiments que les Marocains nourrissent à
Végard du peuple d’outre­Rhin. L’Al­gérie musulmane vient de contracter
_,· une nouvelle dette de reconnaissance envers ce peuple, et la situation ` .
des elements musulmans prisonniers de guerre en Allemagneva en
ii?) expliquer le fond.
lê +
t l i
li
jv; Le dernier chapitre du premier fascicule de l`./s/am dans Zkzwazee "
_/nz;zçaz'sa, relativement à la situation des éléments indigènes qui sont ·
prisonniers de guerre en Allemagne, test encore l’objet de refutations
llq·¥_'Jf ` et de protestation de la part des auteurs de la Replique zi des men-
F s012g‘c.s‘.
l Cette fois, les autorités militaires allemandes qui dirigent les
camps de concentration des prisonniers de l`Afrique sont directement
E ,. mises en cause. Des personnalités du monde musulman de Berlin sont '
[9,; également accusées d`avoir entretenu une <<propagande odieuse>>, en
vue d'inciter des éléments musulmans de l`Afrique à combattre dans
les rangs turcs. ,
_<lfï`il· Le malvaillant Tordjman de la < Replique >> est allé un peu loin
P *‘l, cette fois et, avant d’analyser ses récriminations, il conviendra que le
lecteur sache d’abord en quels termes ce faussaire' s’est exprimé : _
A >
Q ­
l . ’l
[ I.
f·'C1’~`­' ` g ..- .. L · .., ;,#*,-.-.»;,.,.­-..-f. e-Z...44«­»«-»·~J.i.-. .-l .` ­. _ ·~ · » ' ‘· " li A ***1
· ·e ·· ` ; ·,,. li" · ­ .‘‘ äàww