HomeLes soldats musulmans au service de la FrancePagina 63

JPEG (Deze pagina), 976.14 KB

TIFF (Deze pagina), 7.83 MB

PDF (Volledig document), 69.89 MB

» E `?_·ï` T` .":V Y TT Fwffa ‘’ / ïïFw"`ïY" T""vïr" i`”""””`”';'""" ''' ` ” ' "' ' i' " ET;
lïï
, . s
. M 61 ­-
F g
Le Marocain n`achetait pas seulement ses articles de l`Allemagne, li
il lui vendait en même temps des produits de son pays, et ceux qui ll
étaient negliges autrefois tels que les amandes, rapporterent dès lors
de gros benélices aux tribus de l'Atlas et même du Souss. Y_;
La verite est que le renom du commerce allemand fit lieaucoup
‘ de jaloux en Europe, lorsque le Maroc s‘ouvrit a des entreprises N;)
internationales. L ,
Les nouveaux occupants, auxquels devait revenir cependant le
· privilege d`accroïtre Vascendant de la France par Vcntremise d`a‘ffaircs
commerciales - en même temps que celle des canons ~~-, ne trouverent
pas chez le l/larocain un bon accueil pour lecoulement des marcliandises J
françaises. pl
L Les l/larocains avaient neglige d`abord pendant pres d`un siècle
de s`approvisionner en marchandises chez des voisins limitrophes.
Auparavant et par Ventremise du (laid i·1a«­1oéa¤·), ils s`adressaient a F
l`/ngleterre; mais lorsque les articles allemands entrerent au Mogreb, igl
le gout et la preference de la population se fixèrent sur ces articles.
ll fut impossible 21 la propagande française d`arriver a deprecier la
fabrication germanique: le l/larocain est plus entete que le Breton; il
veut de /ILZZZ'7/ZHlZZ·, et il en voudra pendant toute sa viel
'l`out le monde sait également combien le Marocain est avide de
la protection allemande ou, il est vrai. anglaise. Ce sont la des indices
qui prouvent que le prestige français n`attirent vraiment pas le monde
islamique, ear, avant l`occupat1on même du Maroc, seuls deux ou trois
sujets de l`empire tglierifien avaient sollicite la protection française. La
legende de la contrebande d`armes et munition dont on a toujours
accuse démesurement les Allemands, tire plutót ses origines des jalousies
' d`ordre politique et commercial ou l`/Xllemand a remporte la meilleure
. note aux yeux du peuple marocain. p
bi l'on veut eclaircir le chapitre de cette contrebande, il faut
avouer franchement que les troupes françaises sont combattues au F?
" Maroc, dans une large part, par les vieux fusils de guerre, modèle 74,
que la France a vendus aux Marocains lors de l`alerte de Fasclioda.
· On trouve encore aujourd`hui entre les mains des Marocains un
grand nombre de fusils ai repetition dits rcz‘fac/zïas, ac/zarïas, etc., de
provenance anglaise.
. Cela explique ~- d`apres ce que tout le monde marocain sait » F
que les Bozzc/mibs avaient ete largement favorises par des achats d'ar- "
mes lors de la tension franco-anglaise de ISQ5-99. D`un part, la France
in
*) Le tlaid Mae-Lean est un agent anglais qui {ut longtemps attaclié en
qualité d’instructeur auprès des troupes cliériliennes. *
.,»_ .­ ­. , U , l
;. .-ei < ­i~- Les-··?~ï si­. . .‘‘·‘ ­ " av; W L . ' . ____» ...,c,.,e..._M,_,,.___,,;,..,. L
‘ i·‘‘ 5 . . i’‘ï" . "i‘‘’‘ ``'`L